Le Pivo n’est-il qu’un gadget ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Hey, on se retrouve aujourd’hui pour un petite crash test comme on les aime. Voilà plusieurs mois que j’ai l’opportunité de tester le « célèbre » Get Pivo. Il fait tant parler, il fait tant envie qu’il intrigue mais on entend de tout sur ce petit Pivo. Même moi j’étais très dubitative sur un produit si « abordable« . Du coup je me suis bien laissée le temps d’appréhender la bête pour en maitriser les fonctionnalités, et savoir si ça vaut le coup d’investir dans ce petit gadget.

Présentation du Pivo

Le pivo est un petit « pod » rotatif sur lequel tu vas pouvoir venir fixer ton téléphone. La fixation est universelle. Si jamais tu veux multiplier les angles de vues, il y a un accessoire que l’on peut orienter dans de multiples positions, et qui peut même permettre de fixer une Action Cam (style GoPro).

Il est fourni avec sa petite trousse de rangement compact et pratique à ranger.

Une autonomie prometteuse

Niveau autonomie tu as devant toi 10 bonnes heures d’utilisation, de quoi ne pas être obligée de penser à le recharger après chaque utilisation. Par contre prend garde : le pivo aime dévorer la batterie de ton smartphone !!! 

Certains utilisateurs branchent même une batterie amovible sur le trépied afin que le téléphone ne soit pas trop à la peine. J’avoue ne pas en « avoir eu besoin » je rechargeais mon téléphone directement après.

Comment ça fonctionne ?

Le Pivo fonctionne grâce à une application gratuite téléchargeable sur toutes les plateformes.

La connexion avec le Pivo se fait de manière très simple (testé sur iPhone et Android). On allume le Pivo, on ouvre l’application (en veillant de ne pas avoir désactivé le Bluetooth)  et on peut filmer. C’est vraiment très intuitif.

Pour ce crash test, je resterai concentrée sur le Pivo Silver, à la différence du Red, la motorisation est plus rapide que le Red. Donc si tu ne veux pas rater une ruade de Pompon, oriente toi vers le Silver. Le red selon les avis des « experts » aurait du mal à suivre de manière fluide. 

 

Ton meilleur coach : c’est le Pivo !

En temps de crise sanitaire, tu seras ravi de pouvoir profiter de la plateforme PivoMeet, qui te filmera pendant que ton coach restera dans son canapé pour et dire de tenir tes épaules et baisser les talons ! Oui ça y’est les moniteurs ne sont plus condamnés à rester sous la pluie et le vent à hurler. 

Ton coach n’a pas besoin de télécharger l’application : c’est même conseiller qu’il soit derrière son ordinateur car tu vas lui transmettre un lien. (un peu comme les liens de Visio de classe CNED). Une fois qu’il sera connecté tu pourras profiter de ta séance. Cependant toi tu devras télécharger une deuxième application  » Pivo Meet » pour pouvoir partager ta vidéo. C’est un peu dommage qu’il n’y ait pas cette option directement dans l’application native.

Equipe-toi également, d‘écouteurs bluetooth (avec micro !! ) pour pouvoir communiquer avec Coach.  Personnellement j’ai des écouteurs plantronics BackBeat Fit  depuis plus de 3 ans avec lesquels j’écoute mes podcasts préférés (I am an Equestrian entre autre) Le son est super et le micro est top.

Petit conseil : c’est pas forcément super intuitif les premières fois niveau connexion : fait donc des essais avec ton coach, chez toi et aussi dans ta carrière (guette la qualité du réseau!) 

Le seul inconvénient :  pour une séance d’obstacle tu devras avoir un esclave ramasse-barre 🤪

Mais franchement c’est une solution que je pense tester régulièrement désormais…

Les petits paramètres pour bien filmer.

Et c’est là qu’on peut être perdu. Nous arrivons donc au coeur de notre crash test, où je vais essayer d’éclairer ta lanterne en partageant mes petits tips pour bien filmer.
 
Déjà premier gros conseil : quand tu auras le Pivo entre tes mains je te conseilles vivement (oui VIVEMENT) de prendre le temps de te l’approprier et pour ça il vaut mieux que tu sois à pieds (ou que tu t’entraînes à l’utiliser avec  quelqu’un qui monte à cheval).
 

Tu trouveras sur ce lien la liste des téléphones compatibles avec le Pivo ici. 

Personnellement j’ai pu tester le Pivo avec mon iPhone 11 mais également avec un Samsung Galaxy S8+ . Je n’ai rencontré aucun bug.

Alors pourquoi le téléphone utilisé à son importance ?

La qualité du téléphone et plus particulièrement de son appareil photo (ses talents de focales et de vitesse d’obturation) va être en jeu dans sa capacité à mieux te suivre et mieux faire réagir le Pivo.

Alors oui forcément il y a des loupés. Parce-que lorsque l’on fait face au Pivo ou lorsqu’on lui tourne le dos, on ne ressemble plus à la silhouette « cheval » qu’il ne reconnait que de profil. Mais ce petit Pivo est intelligent, il arrive à te « retrouver » !!! Pour cela rien de plus simple que de repasser devant et il te raccroche !

La qualité du téléphone joue également dans la rapidité du processeur : plus il est performant plus il sera réactif pour gérer : mise au point, zoom, et ordres à donner au pivo.

Bon avec plusieurs chevaux dis toi bien qu’il ne fera pas la différence entre un cheval à 2 balzanes et un cheval avec une liste ! Bref un cheval reste un cheval. C’est là que vient mon second conseil : à utiliser seul. C’est peut être un peu triste… mais je pense que pour un pas de 2 en dressage il risque un peu de s’emmêler les pinceaux. Alors ne parlons même pas de filmer ta reprise club avec ton poney volant dans le manège avec 8 Pinpins qui ne respectent pas les priorités 😂.

 

Alors je te partage un imprim-écran qui vaut ce qu’il vaut avec mes petits commentaires.

pivo
pivo

J’ai longtemps tâtonné, et testé de multiples paramètres.

Alors il faut se mettre en AI: intelligence artificielle, ce qui te permettra d’activer le suivi « cheval » . Si tu ne l’actives pas tu ne pourras pas activer le suivi intelligent. C’est donc un paramètre fondamental pour nous cavaliers !

J’ai choisi ensuite de laisser la cible au centre de la position. J’ai alterné avec le « tout plein » mais il avait tendance à mal cadrer. Au moins il suivait de manière plus « fluide » puisque nos gros chevaux dépassent largement le centre de l’image. (Je pense également que ce paramètre joue avec le zoom)

J’ai également activé l’auto-zoom, mais personnellement je m’en passerais bien. Car les zoom des téléphone c’est pas toujours Jojo. Mais ça reste fluide et agréable à regarder malgré tout. On va dire que c’est pratique pour les Visio.

Le predictive Follow : il anticipe tes déplacements et donc te suit. Mais comme le Pivo n’est pas cavalier pour un sou, il se trompe souvent ! C’est en partie à cause de ce paramètre que le Pivo à pu me perdre durant mes essais. Du coup à tester, mais personnellement désormais je le désactive  (surtout pour le travail à pieds !!!!!!).

Target Exposure : il ajuste l’exposition si tu es à contre jour. Ça c’est top ! C’est bien utile pour le matins et les fin de journées où la luminosité peut souvent varier.

pivo

Le positionnement idéal du Pivo.

Indéniablement c’est mieux de le placer au milieu de la carrière.  On pourrait avoir envie de le placer à l’extérieur pour qu’il « filme » dans l’environnement d’un point de vue « public » mais il a tendance à perdre sa cible de manière plus récurrente lorsqu’il est placé de cette façon. 

Le petit reproche que je ferais à cette « contrainte » : c’est qu’on a tendance à tourner en rond autour du pivo !! Bon après on en décroche vite mais au début on tourne en rond ! 

Bon ça paraît logique : mais pense à bien mettre ton téléphone en mode paysage. En mode vertical tu auras de. grande chance que Pompon ne tiennent pas dans le cadre.  Et ça va désorganiser ton pivo !

 

Petits tips vestimentaires :

Et oui le look de Pompon a son importance : il doit contraster avec le fond. Si le fond est sombre et qu’il est sombre il faut contraster inversement si ton poney est clair et que tu travail sur un fond clair (ou uniforme).

Bref sort le tapis le plus contrasté de ta garde robe ! 

pivo

Une petite télécommande bien pratique 

La télécommande est bien pratique (ça évite d’avoir à revenir sur le téléphone pour lancer/couper les plans.).

On peut également intervenir sur le zoom ou faire pivoter le pivo avec les flèches directionnelles. Donc quand on a pigé les fonctions ça devient drôlement pratique (surtout quand on est déjà en selle ! ).

Le pivo répond également à des commandes vocales. J’avoue ne pas avoir exploré ce domaine, car personnellement c’est un « plus » qui devient presque gadget. Car oui tu peux lui dire de te prendre en photo juste en : applaudissant ! L’auto-congratulation a de l’avenir moi je vous dit ! 

 

pivo

Bon bien sûr il y a eu quelques loupés ! 

Oui le pivo m’a déjà perdue, mais je repasse devant et c’est reparti pour un tour.

Une chose que j’ai percuté un jour où j’ai filmé : il y avait beaucoup de vent (rafales entre 40 et 60km/h) et PAF le pivo est tombé par terre. Donc si on le fixe sur un trépieds il est sensible au vent. Il faudra préférer le fixer sur un chandelier par exemple, ou le mettre à l’abri du vent tout simplement. A noter que le vent peut multiplier l’effet « saccadé » que l’on peut voir en video. Donc méfiance !! 

 Il m’a également perdue quand je plaçais mal le pivo sur la carrière. Pas toujours pile au milieu du coup dans la carrière de 80m de profondeur il me perdait passé 50m environ. Il faut noter que si on s’éloigne trop il nous  perd vraiment.  

D’après certains sur les groupes dédiés et autres forums, le Pivo nous perdrait quand on passe devant le soleil ou dans l’ombre. Je dirais plutôt non pour ma part. Je n’ai eu aucun soucis , de ce genre. Peut-être quelque fois lorsque je passais devant une « grosse forme » type cabane de jury et où le Pivo pouvait « bloquer » dessus.

Il peut parfois être un peu dépassé lorsque l’on passe trop près de lui. Oui et non . Des fois il comprend bien des fois  il loupe le coche. Je dirais aussi qu’il m’a souvent perdue de cette façon avec le prédictive follow, il a voulu tourner plus vite que moi du coup il tourne en rond tout seul ! 

Le meilleur camarade pour travailler à pied.

Je crois que c’est là que je l’ai le plus apprécié. Car c’est vraiment des moments où je dois être à 100% avec mon cheval, pas le temps de bidouiller. Et vraiment il a complètement relevé le défi à chacune de mes séances à pieds.

Le Pivo vaut-il le coût de son investissement ?

Le pivo Silver est à 119 euros.  (en promo actuellement, au lieu de 209 euros, mais je crois que la promo est  » récurrente » )

Je te conseille vivement le pack avec le trépieds très pratique. Il se replie sur lui même et prend donc un minimum de place. Donc si tu n’as pas de trépieds c’est un bon plan puisque le pack avec le trépied est à 159 euros (en promo au lieu de 269 euros). Ce qui reste tout à fait intéressant.

Alors certes, ce n’est pas un produit ultra haut de gamme on va se l’accorder. Mais il fait carrément son job.

Je l’ai testé dans de nombreuses situations : en longe, travail en liberté, à cheval. Bon pas à l’obstacle car j’avais ordre formel du chirurgien de rester  » sage  » . Mais je vous en parlerai sur Instagram (une bonne raison de suivre mes stories sur ce réseau ! )

pivo

Petites précautions d’usage.

Le Pivo n’est pas à 100% étanche.

Donc les petites gouttelettes ça passe oui, mais gare à la grosse pluie ! Certains utilisent l’astuce du sac de congélation sur le Pivo pour le protéger. C’est malin et pas cher.

Attention également au sable : il vient se fourrer partout, même sur le trépied. Ne pas hésiter à passer un coup de soufflette (avec un compresseur) et pourquoi pas un peu de WD40 pour le trépied histoire que le sable ne bloque pas les « articulations ».

 


Les + :

  •  Pratique d’utilisation
  • Son prix
  • Le moyen d’immortaliser les meilleurs instants
  • Une communauté d’utilisateurs qui échangent les TIPS sur Facebook.
  • La solution spéciale protocole COVID pour avoir des cours de chez toi !
  • Autonomie de 10h c’est quand même classe ! 

Les – :

  •  Pouvoir avoir l’aperçu sur la montre connectée ce serait drôlement pratique ! 
  • Les pertes peuvent parfois être agaçantes : je me suis souvent surprise (en regardant les vidéos) à regarder si il « tournait bien ».
  • Une version encore plus performante serait vraiment appréciable.
  • Pour les Visio on n’est obligé de télécharger une autre application, ce n’est pas très intuitif.
  • Prévoir d’avoir un téléphone super bien chargé ^^
 

Et qu’en a dit la grosse Patate ?

Oui son avis à de l’importance, car franchement, la première fois qu’il a rencontré le pivo il a longtemps refusé de l’approcher (à souffler comme un dragon ! ). 

Il aura fallu quelques séances pour le désensibiliser et qu’il l’accepte sans trop paniquer.

Désormais le Pivo fait partie du décor !

En bref,

Une fois apprivoisé, le Pivo devient un outil vraiment très fun. J’ai pu immortaliser mes séances en liberté avec Tinka’s, seule façon de le garder connecté à moi car lorsque j’ai le portable dans les mains c’est comme si il sentait que je n’étais pas à 100% à lui et donc me snobe ouvertement. Et on sait tous que la caméra posée dans un coin de la carrière on a 1 chance sur 2 de louper le cadrage ou le zoom. Bref sur ce point Pivo a été remarquable. 

Je vais continuer de le « pratiquer » notamment avec des cours à distance et à l’obstacle  et je pense que je t’en dirai plus sur mes post instagram en la matière. 

Alors c’est sûr sur le plan technologique on peut faire beaucoup mieux , plus précis etc… mais à ce budget là ???

C’est pour moi un gadget abordable qui peut te permettre de partager ton expérience de cavalier. 

N’hésite pas à partager ton expérience ou tes questions sur le pivo.

On remercie Alicia pour avoir servi de mannequin pour l’article, et c’est aussi à elle que je dois cet article puisque je lui ai piqué son Pivo ces 4 derniers mois !