Comment soigner la gale de boue ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Hey  ! On revient dans cet article pour te partager mes petits Tips pour soigner mon cheval dans le froid et l’humidité de l’hiver. Oui, tu l’auras compris : comment soigner les bobos de Pompon des prés quand le temps est vraiment pas idéal pour avoir une guérison optimal? Voici ma petite sélection du moment ! 

Le fond du problème

Pendant près d’une année entière, Tinka’s s’est trainé une sorte de gale de boue, je dis « sorte » parce-que ce n’était pas très invasif,  mais suffisant pour lui offrir de magnifiques poteaux aux postérieurs. Et j’ai mis du temps à découvrir le poteau rose justement (jeu de mot parfait non ? ). Le jour où j’ai décidé de tondre les membres jusqu’en bas (moi qui prenais bien garde de lui laisser quelques poils pour laisser l’eau s’écouler…) et, oh malheur, j’ai trouvé de vilaines croûtes jaunâtres, au niveau du paturon et même un peu sur les canons.
 Par chance, cette vilaine chose n’a pas eu l’idée de s’étendre comme on peut le voir sur les forums ou les images google spécialement dédiées à la gale de boue. Mais ça me chiffonnait quand même un peu ! 

D’où vient la gale de boue ?

La gale de boue, contrairement à ce qu’elle indique ne vient pas obligatoirement d’un milieu boueux. Mais le climat humide favorise sa propagation. La responsable dans tout ça c’est la bactérie Dermatophilus cogolensis. Cette sournoise se développe dans l’épiderme et au niveau des follicules pileux. Elle produit des spores, et a un pouvoir infectieux à ne pas négliger car il peut se conserver plusieurs années (d’où le fait que Tinka’s se la soit trainé pendant un bon bout de temps).
 La gale de boue (ou dermatophilose de son nom scientifique) peut donc venir certes d’un milieu boueux, mais aussi d’un boxe sale ou pas curé de manière régulière (1 fois par semaine minimum). Bref, dès que c’est sale et humide tu as le combo parfait pour accueillir ces petites bactéries. 
 

Le parcours du combattant pour s’en débarrasser.

Alors, j’ai mis en oeuvre plusieurs protocoles : à coup de bétadine savon, séchage à la microfibre soigneusement lavée et séchée, application d’un corps gras cicatrisant. Bref, ça stagnait. Mais Fréderique de la marque Horse Remedy est venue à ma rescousse et m’a proposé de chambouler mon protocole de soin pour la grosse patate.

 

horse remedy

Une petite cure pour l’immunité 

J’avais confié à Frederique que je trouvais que mon cheval avait un pouvoir de cicatrisation assez faible, dès qu’il a un bobo, ça peut mettre des mois à cicatriser, même avec la meilleure des crèmes cicatrisante. Ce phénomène a interpellé Frederique qui étant spécialisée en phytothérapie, m’a proposé un extrait de fluide Glycériné Miellé de plante : l’échinante à feuilles étroites. Je t’ai perdu ? Bon grosso modo, c’est une mixture, à base d’une plante: l’échinacée à feuilles étroites. Cette dernière à pour qualité principale de rebooster les défenses immunitaires de ton poney volant.  (tu peux également en prendre toi-même ! ) 

J’ai donc suivi les conseils de Frédérique : 20ml par jour pendant 5 jours,  2 jours de pause et on recommence jusqu’au bout du flacon. Le produit a bien été pris par mon cheval, lui qui vérifie toujours que je ne cherche pas à l’intoxiquer… il est capable de bouder sa ration entière pour une odeur suspecte ! Il l’a plutôt bien pris dans ses rations. 

Les effets alors ?

Quand Frédérique m’a dit « si ton cheval ne cicatrise pas c’est qu’il a une baisse de défense immunitaire » j’étais sceptique en me disant : « mais a quoi bon mon cheval à un beau poil un bon oeil un bon mental il va bien ! «  Et bien le constat a été simple : après 5 jours  de cure il n’avait plus un seul membre engorgé. Chose qui même avec un drainant fonctionnait moyennement ! 

L’aboutissment des soins de la gale de boue.

Pour venir à bout de cette gale de boue, en parallèle de la cure d’échinacée, Frédérique m’a confié 2 produits. à alterner si possible un le matin et un le soir.

Le premier est le Baume spécial boue. 

Comme son nom l’indique c’est lui qui va lutter contre les bactéries. A base de lanoline, cire d’abeille et beurre de karité, cette crème onctueuse s’applique sur les plaies, et croûtes fautives.

Le second, pour garder la peau hydratée.

 Comme elle a tendance à assécher la peau, pour éviter qu’elle ne craquelle, le soir j’appliquais la crème spéciale crevasse. On dirait une sorte de boue mais c’est très agréable à appliquer (je finissais toujours par étaler le restant sur mes mains ! C’est ainsi que j’ai eu des mains très douces cet hiver.😁).

En quelques semaines le soucis de gale de boue était résorbé. En plus du fait que j’ai pris soin d’avoir une hygiène dans le boxe optimale : retrait des crottins 2 fois par jour, (ça a même éduqué mon cheval a faire au même endroit ! ). Aujourd’hui je n’ai plus de soucis à déclarer au niveau des paturons ! 

 Au fur et à mesure de l’évolution des soins, j’ai pu espacer l’application des crèmes en n’en mettant qu’une une fois par jour puis après en en mettant « quand j’y pensais » !  Désormais, je touche la zone qui a été touchée par la gale de boue, et j’avise en fonction de mon touché : crème de boue si je sens une petite croûte, crème crevasse si je sens que ça s’assèche, ou rien du tout si tout va bien ! 

Le petit produit en +

Le petit produit en plus que j’utilise sur les petits bobos et restes de petites plaies : c’est le stable Wound .  c’est un petit spray « désinfectant » à base de micro-organismes . Tu te souviens des micro-organismes? Je t’en avait parlé ici  ce sont des bactéries (bénéfiques) qui vont stimuler la cicatrisation du corps. 

Je l’ai essayé sur une chienne qui se mordait la queue à sang, du jour au lendemain elle a arrêté, et ça a super bien cicatrisé ! Au delà des chiens, je m’en sers au quotidien sur les bobos de la Patate, et ça marche super bien ! Je n’ai même pas le temps de dire OUF que le poil revient ! Il fait donc parti de mes indispensables.

 

Voici donc mes TIPS gale de boue 

 

Si on résume les produits que j’ai utilisé pour abattre à tout jamais cette satanée gale de boue.

1. Une cure pour le système immunitaire 

 Totalement validée, je pense lui en faire à chaque entrée d’hiver pour le rebooster.

Compte 30 euros les 250ml, c’est assez répandu sur le marché de la phytothérapie.

2. Le duo crème de boue et crème crevasse

Pour soigner les plaies dûes à la gale de boue, compte 15 euros le pot spécial boue , et 30 euros pour le spécial crevasse  comme tu n’en mets qu’une noisette à chaque fois il dure pas mal de temps. Petit tips en plus : tu peux te servir du spécial crevasse également pour toutes les parties qui s’assèchent, la commissure des lèvres ou sur les petites plaies cicatrisées mais sur lesquelles la peau se craquelle. 

3. Pour prévenir les petits bobos le Stable Wound

Très pratique ce petit spray trouvera une place de choix dans ta boite de pansage. Compte 17,50 euros actuellement.

Les tips au quotidien 

  • Après chaque séance de travail bien sécher la zone à traiter, j’utilise une micro fibre que je lave après chaque utilisation. 
  • Nettoyer le boxe : l’hygiène  c’est indispensable. J’ai pris le pli de retirer les 2,3 crottins que je voyais à chaque fois que je passe voir mon cheval, au final ,c’est super bénéfique non seulement pour ses membres mais aussi pour la propreté du boxe ! 
  • J’ai trans-vasé la cure dans un flacon doseur plus pratique pour bien doser  plutôt que le bouchon doseur (je m’en mets plein les doigts à chaque fois ! )

En bref, 

 

Je remercie grandement Frederique de Horse Remedy pour ses précieux conseils. Elle a su cibler les besoins de mon poney volant pour l’hiver, et il pète la forme comme jamais ! 

N’hésite pas à aller faire un tour sur son site  , et la suivre sur Instagram et Facebook  où tu pourras retrouver tout un tas de produits, et si tu as une question, un doute, tu peux également la contacter elle saura te conseiller pour répondre à tes attentes. J’aime beaucoup sa gamme de produits, car elle se base sur la phytothérapie, et il n’y a pas à dire les chevaux sont super réceptifs à ce type de soin. Pas d’agent chimique tout est naturel

 

Aenean Phasellus commodo dolor. nunc Curabitur dapibus mattis