La selle en liège by Devoucoux

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Hey ! On revient pour parler nouveauté dans la sellerie équestre. Ayant rencontré Jean Michel Devoucoux à l’occasion du salon du cheval de Paris, nous avons longuement parlé de son dernier bijou : la selle en liège conçue en association avec GT Concept qui a osé bouleverser les codes  de la bourrellerie équestre ! 

Brèves présentations…

Faut-il vraiment que je te présente le sellier Devoucoux ? Originaire du Pays Basque, cette marque ne cesse d’innover et de se développer dans un soucies de performances tout en alliant le confort du cavalier et du cheval. Après avoir opté pour le tannage végétal, la marque continue dans sa volonté d’être GREENDu côté de GT Concept, c’est aussi l’innovation qui est au coeur de cette entreprise de nombreuses fois récompensée pour ses idées ingénieuses et éco-responsables. Oui les protections (testées dans un autre article), les amortisseurs et même les selles ont été transformées par cette petite entreprise girondine. Les deux marques s’allient alors pour proposer à un plus large public une selle en liège avec tous les bénéfices de chacune.

Un selle 100% « nature » 

Et oui, tu pourras coller tes amis en disant que le liège ne sert pas qu’à fermer la bouteille de Sauternes que vous dégustez ensemble avec le foie gras ! Le liège est une matière qui a déjà intéressé d’autres marques, telles que Nike qui nous a sorti des baskets en liège. Cette écorce a la particularité d’être souple, et s’adapte donc parfaitement aux exigences du monde équestre.   Et niveau écologie, tu pourras t’attendre à la remarque :   » oui mais tu coupes des arbres pour faire ta selle ». Et non mon petit ! On prélève l’écorce du liège qui se renouvelle tous les 10 ans, une culture qui est donc durable en plus de ça ! 

Devoucoux se fournit en liège en plein coeur des Landes :  il n’y a pas que des Pins dans les Landes, on se met aussi à faire pousser des chênes lièges. C’est donc une production locale pour cette selle 100% Aquitaine ! 

En digne végétarien qui se respecte Jean Michel Devoucoux a mis du coeur à l’ouvrage ces dernières années pour concevoir cette selle avec 0 matière d’origine animale. Et c’est une franche réussite ! Rien sur cette selle n’est d’origine animale : les contre-sanglons sont dans un Biotane fin et souple. Les matelassures sont celles que l’ont connaît de chez GT Concept (en plastique recyclé), et j’avoue qu’associé à la technicité Devoucoux, ça faisait bien envie !

 

Les spécificités du liège

Pourquoi donc préférer le liège au cuir ?

  • Le liège est imperméable ! Si si ! Jean Michel conseille même d’humidifier légèrement la selle avant de monter pour avoir une meilleure accroche ! Un petit tip idéal pour rester vissé dans ta selle de dressage malgré les rebonds de Pompon à ressors.
  • Sa légèreté ! Encore un record de légèreté pour Devoucoux. Ce à quoi on ajoute un  paramètre non négligeable : pas de graisse, et oui à chaque fois que tu graisses ta selle en cuir tu rajoutes de la matière, et donc un peu de poids. En moyenne, une selle prend 500 à 800g de plus sur une durée de vie de 4 à 5 ans. Comme la selle en liège s’entretient « basiquement » : avec de l’eau et du savon, aucune matière ne s’incruste comme dans les pores du cuir. 
  • La longévité du liège : le liège est au moins aussi durable que le cuir,  il est également moins sensible aux frottements et aux griffures. Son petit plus : il n’est pas soumis au processus de vieillissement.
  • Antivibratoire. La selle ne transfère pas les chocs, mais les amortit, pour le plus grand confort du cavalier et du cheval.
  • Sa souplesse : le liège est une matière très malléable est souple. Elle épousera donc à merveille les formes de ton poney volant.

Un véritable défi pour la maison Devoucoux

Jean Michel Devoucoux a sélectionné ses meilleurs artisans pour fabriquer les prototypes en liège.  » C’est plus de la marqueterie que de la bourrellerie ,mais c’est tellement  passionnant !  » confie-t-il. Cette passion du produit on la sent. J’ai discuté longuement avec le Maître de la maison Devoucoux. Et il a pensé à TOUT ! Tous les modèles sont déclinables en liège (dès maintenant !) de la selle de dressage à la selle de cross, en passant par la classique et indémodable Biarritz ! Trois coloris sont disponibles : naturel (comme celle que j’ai testée), acajou, ou ébène.  J’avoue avoir une préférence pour l’acajou 😍.

Les accessoires sont également dérivés dans ces matériaux. Dans un soucis de sécurité du cheval (et du cavalier) toujours plus grand, ces sangles disposent d’un système ingénieux : l’accroche  pour les colliers de chasse et martingales est aimanté ; tu ne t’en sers pas tu le retires, la sangle est vierge de tout objet métallique, tu t’en sers il se clipse sans laisser d’interstice qui risquerait de bloquer le fer de ton poney volant aux pattes folles ! 

Finesse et précision

Cette selle a tout d’une Devoucoux. Même si tu es comme moi amoureuse du cuir, de son odeur et de son touché, tu seras vite converti ! Les finitions sont top.  Les coutures sont nettes et propres. La matière est vraiment très bien travaillée. Si jamais tu achètes un tel bijoux je te conseille de lui choisir une place de choix dans ton salon pour l’exposer : oui c’est une oeuvre d’art ! Chaque selle est unique: car les motifs du liège sont uniques et chaque morceau raconte son histoire.

Mon Crash Test

J’ai eu la chance de faire partie des premières personnes à essayer une selle Devoucoux 100% liège. J’ai pu donc l’observer sous toutes ses coutures et je vais te confier mon ressenti.

 

Mon commercial m’avait rapporté la Biarritz, donc la double quartier.

Une fois dessus ça donne quoi ?

Franchement ? Les 3 premières secondes j’ai eu cette appréhension de me dire «  oh purée c’est lisse ça va glisser » et puis après 30 secondes au pas, la selle s’est mis en « chauffe » et je ne m’en suis plus occupée. J’ai fait ma séance comme si de rien n’était, j’étais vraiment bien avec tous les bons côtés que j’ai chez Devoucoux : proche de mon cheval, pouvoir communiquer avec lui avec mon bassin, fixe dans le bas de jambe. Impeccable !  Je me suis même offert le luxe d’aller sauter quelques barres pour tester « l’adhésion » de la selle. Rien à redire je suis convaincue par le produit. Ayant même monté sous le brouillard Seine-et Marnais : très humide donc. J’ai pu tester l’efficacité de la selle par temps humide : REDOUTABLE ! Et aucune crainte de la tâcher avec la pluie, je l’ai remise à mon commercial en parfait état sans même avoir passé un coup de chiffon dessus ! 
 

Les + : 

  • Une selle écolo : et oui le traitement du cuir en plus de venir d’une bête, demande de nombreuses contraintes de traitement qui sont très gourmandes en eau.
  • Une selle durable : c’est un point très intéressant, une selle qui dure dans le temps, avec des matelassures qui ne se tassent pas c’est quand même chouette non ?
  • La facilité de l’entretien : alors si tu n’es pas un psychorigide du nettoyage, il faut foncer acheter cette selle en liège ! Plus besoin de te demander quand est ce que tu as graissé ta selle pour la dernière fois !
  • Plus de risque de flinguer ton pantalon blanc avec la selle qui dégorge dessus. C’est du vécu lors de mon dernier concours sous la pluie. Mon pantalon blanc en a gardé quelques stigmates. Avec le liège plus aucun soucis puis qu’il est imperméable ! 

Les – :

  • Difficile d’en trouver mais le petit surcoût peut faire réfléchir et quand même préférer le cuir au liège
  • Quand on est amoureux du cuir, c’est quand même difficile de renoncer à cette matière.

Bon et le prix alors ?????

Passons donc aux choses qui « fâchent » toute innovation a un coup en recherche et développement, cette selle sera forcément plus chère que les standards de la marque. Et oui l’écologie c’est pas nouveau : ça coûte cher ! Mais c’est un investissement durable et tu fais une bonne action en épargnant une vache non ? 

Compte donc 500 euros de plus sur ta commande pour avoir ta selle en liège. C’est une somme en plus à sortir, mais je comprends tout à fait le surcoût : il a fallu former une équipe d’artisans spécialement pour ce nouveau matériau.

Pour la tester n’hésite pas à contacter ton commercial. Si tu es de l’Est Ile de France, contact très vite Jeremy car c’est lui qui a réussi à subtiliser l’objet tant convoité !

En bref,

 il ne pouvait rien arriver de mieux que l’association de l’audace de GT concept qui oeuvre depuis ses débuts dans un soucis d’éco-responsabilité au savoir faire de la grande maison Devoucoux. Vraiment, cela promet de belles choses pour l’avenir et quelque-chose me dit que Jean Michel Devoucoux n’a pas l’intention d’en rester là 

Si tu souhaites tester cette selle, n’hésites pas à contacter ton commercial Devoucoux 

sed mi, elit. ultricies Donec velit, Praesent Praesent vel,