L’hygiène du boxe de notre cheval

Voilà un article qui va parler d’un problème que rencontrent grand majorité de cavaliers et surtout de propriétaire de chevaux : l’hygiène du boxe !

 Cas le plus courant :Un boxe en litière de paille.

confort litière paille

La litière de paille est la plus répandue dans les écuries, peu chère à l’achat, si on a la place pour la stocker et le « bon plan » pour évacuer le fumier, la paille est une litière intéressante.Elle offre a nos amis à sabots un lit confortable pour s’y coucher (un cheval réccupère mieux lorsqu’il se couche)

La cellulose contnue dans cette litière permet au cheval d’activer son transit (avec modération tout de même !) . De plus, le cheval passera le plus clair de son temps à trier les meilleurs brins ce qui lutte contre l’ennui au boxe.

Elle a cependant pour principal inconvénient de produire énormément de fumier. Bien que celui-ci fasse le bonheur des agriculteurs, il a le don d’agacer les voisins quelque-peu dérangés par les odeurs et les écoulements provoqués. De surcroît en été : lorsque le fumier n’est pas évacué régulièrement il est à l’origine de la prolifération d’insectes (oui les mouches et les taons !!!)
Il est donc indispensable d’installer une fumière (en fait c’est obligatoire pour les centre équestres et élevages qui stockent du fumier) Une fumière est une aire étanche (donc on ne largue pas le fumier dans la gadoue ! ) munie au moins d’un point bas où sont collectés les liquides d’égouttages et les eaux pluviales qui doivent être dirigées à l’aide de canalisations étanches (et entretenues régulièrement) vers des cuves elles aussi étanches. On adatera la superficie de la fumière en fonction du délai de stockage du fumier (et de la quantité produite). Il faudra donc installer la fumière loin des fossés où sont captés les eaux usées (qui sont elle même destinées à être traitées en aval pour la consommation humaine ! ).D’autant plus que vous risqueriez d’avoir à rendre des comptes à la société de traitement des eaux de votre communauté de communes, et ça peut coûter très cher !

fumière

source : le site cheval

source : le site cheval

Vous le savez, je suis une cavalière « Equi-responsable », donc prenons grand soin de mère nature, nous sommes bien content d’en profiter….

Comment entretenir un boxe sur litière de paille ?

Au quotidien : 

L’idéal étant de nettoyer le boxe tous les jours : en enlevant les crottins et la paille souillée on évite ainsi de remettre de la paille propre par dessus de la paille sale, ce qui évite de « gâcher », car le cheval ne consommera pas cette paille souillée, cette dernière aura d’autant plus la fâcheuse tendance à salir encore plus vite le boxe… Bref c’est le serpent qui se mort la queue: on consomme plus de paille si on ne nettoie pas le boxe tous les jours et donc à ce niveau là ça devient moins rentable pour une  écurie ! D’autant plus que le confort sera amoindri : car la paille souillée va se compacter et laissera un filet d’humidité sur le sol qui incommodera notre Poupou d’amour…

litière sale

Quand litière propre et litière sale ne font pas bon ménage 🙁

Une fois le crottin retiré, on remet de la paille propre répartie sur les côtés « en bateau ». Il y a plusieurs écoles, je trouve celle-ci pas trop mal; le cheval en triant va s’aménager sa litière (bon parfois il a la fâcheuse tendance à tout mêtre dans un coin ! )

paille

Quand je dis à Tinka’s de mieux ranger sa « chambre »

On pourra également profiter de ces petits gestes du quotidien pour surveiller l’état de propreté de la mangeoire et de l’abreuvoir (un oisillon qui tombe du nid dans l’abreuvoir c’est un peu glauque comme sirop ! )

Chaque semaine : 

De façon hebdomadaire, on cure le boxe. On le vide dans on intégralité, on en profite pour désinfecter les sols (car oui les bactéries sont toujours là ! ) et si on peut, on laisse sécher pour permettre au produit d’agir !  On remet de la paille propre et c’est reparti pour une semaine !

Durant ces curages on peut en profiter pour nettoyer mangeoires et abreuvoirs, qui sont eux aussi une source de micro-organismes malveillants. Il arrive même parfois que certains chevaux dégueux  crottent dans leur mangeoires ou leurs abreuvoirs !

Et les autres litières ?

Litière de copeaux, ou sciure de bois.

copeaux de bois

Selon les régions où l’on se trouve c’est plus ou moins difficile de s’en proccurer (en bref si t’es loin de la forêt des landes c’est un peu la galère !). Cette litière à l’avantage d’être peu onéreuse mais elle a comme gros inconvénient de produire de l’ammoniac à forte dose ! Cette litière n’a pas un fort pouvoir d’absorption, par conséquent elle demande beaucoup de rigueur dans le nettoyage.
Et qui dit litière en copeaux dit : FOIN A VOLONTE  pour éviter que le cheval ingère des copeaux pouvant risquer une colique.

Litière de lin 

litière lin

Cette litière produit une faible quantité de fumier (fumier idéal à épandre sur les fleurs ! ), une de ses principales qualité est son pouvoir d’absorption des vapeurs d’ammoniac, mais tout comme la litière de copeaux, elle nécessite le retrait quotidien des crottins et plaques d’urine afin d’optimiser la qualité de la litière. Si elle est bien entretenue on peut tenir un boxe sur litière de lin sur 3 semaines voire 4 sans curer !

Attention à bien se procurer la bonne fourche à « copeaux » pour bien trier les copeaux sales des copeaux propres.

fourche à copeaux

Là aussi il est fortement recommandé de fournir du foin à volonté pour occuper le cheval dans son box (si toutefois il passe la majeure partie de la journée au boxe)

Les pellets de bois ou les granules de bois

litière granule de bois

Oui les petits granulés qui servent aussi à se chauffer l’hiver pour mettre dans le poêle a bois du chalet ! Ces  petits granulés, je les utilise pour la litière de mon lapin. Au début ça paraît bien inconfortable et on se dit qu’on ne mettrait pas ça sous les sabots de son cheval. Mais ça se transforme vite en « poudre » pas assez légère pour être volatile. Et on voit très bien les plaques d’urine (ca forme un bloc). Alors pour l’utilisation il suffit de mettre suffisamment de pellets, de les humidifier légèrement pour les aider à « souvrir » le cheval fera le reste du travail !  Petit plus : ce n’est pas nocif à l’ingestion, une capacité d’absorption 75 fois supérieur à celle de la paille et produit un très faible volume de fumier (que l’on peut destiner à un bac à composte !). Et si on s’y prend bien, le curage n’est nécessaire que toutes les 6 à 8 semaines : Royal non ?

litiere_cheval_absorbante

Comme les copeaux et le lin, cette litière demande une certaine rigueur, mais un petit peu tous les jours vaut peut-être plus que « tout d’un coup ». A vrai dire : je me demande même s’il n’y a pas un gain de temps par rapport à la litière de paille : où il faudrait nettoyer et repailler tous les jours; enlever la litière sale et remettre un sac chaque semaine n’est pas plus contraignant. Si on aime voir son cheval au propre je pense qu’on préfèrera la dernière solution ! (avec du foin à volonté aussi ! )

granules de bois

Bon vous l’aurez compris : si je devais me convertir à une nouvelle forme de litière ce serai le granule de bois !

L’aménagement des sols

plaque caoutchouc

Pour améliorer encore plus l’hygiène et le confort du cheval au boxe on pourra aménager les boxes avec des tapis de sols en caoutchouc. Il en existe une gamme assez étendue pour y trouver son bonheur; anti dérapant, isolant thermique et pratique à nettoyer.

 

En bref

Avec des si mon mettrait Paris en bouteille (surtout qu’en ce moment la capitale est sous les eaux), mais à chacun de faire le bon choix selon ses disponibilités et ses moyens financiers.
Le tout étant qu’une bonne hygiène du milieu de vie du cheval est indispensable à son bien être !

boxe

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d’Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?