Crash test du Pantalon Dugong de Pangara

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Hey ! on se retrouve pour un crash test. Crash test qui aurait du sortir cet été mais compte tenu de ma cascade qui m’a couté une « magnifique explosion » du poignet j’ai préféré reporter l’article pour vous sortir un crash test ultime du Pantalon Dugong par Pangara. Car oui, tester un pantalon le temps d’une séance c’est bien, mais plusieurs mois durant c’est mieux, surtout pour toi qui veux vraiment savoir si tu achètes de la bonne cam !

Pangara la nouvelle marque éco-responsable.

Ingrid et Gustave ont allié leur expérience de cavalière et de chercheur pour mettre au monde ce petit pantalon éthique. Tous deux ont relevé un énorme défi : produire un pantalon éco-responsable mais également produit en France. Belle prouesse de chauvinisme. Et quelque-chose me dit qu’ils ne comptent pas en rester là. 

D’où vient le nom Pangara ?

Au moment de la création de la marque en 2018 (déjà ! ) le voisin du cheval d’Ingrid était noir Pangaré, c’est ainsi que le nom Pangara s’est immiscé dans la tête d’Ingrid et ne l’a plus quitté ! Et j’avoue c’est un nom qui reste bien dans la tête ! (c’est peut être aussi à cause d’un célèbre Pangolin qui a foutu la merde dans le monde ! )

Concernant le nom du pantalon : Dugong est le nom d’un mammifère marin en voie de disparition. Je trouve ‘idée très louable de donner le nom d’un animal en danger à des produits qui pensent à la planète.

Une marque qui pense à la planète 100% made in France 

Comme tu as pu le comprendre, ce pantalon a des vertus « responsables ». Le textile est issue du recyclage de filet de pêche et autres déchets industriels recyclés. Made in France et éco-responsable, tu sais combien ça me plait ! 

Techniquement parlant, ce pantalon a une coupe unique en son genre. La taille est haute, et il est dessiné pour être assis dans la selle sans créer le moindre pli. 

Une poche discrète, mais très pratique permet d’y glisser ton smartphone. 

Petit plus : tu recevras le colis dans un paquet recyclé et recyclable. Franchement on devrait démocratiser ce type d’emballage ! 

 

Crash test du pantalon Dugong

J’ai donc mis ce pantalon de nombreuses fois durant tout l’été et je ne le quitte toujours pas à l’automne. Il ne tient pas chaud, mais ne laisse pas passer le froid et l’humidité. 

Au niveau de la coupe, nous sommes sur une taille haute. J’aurai tendance à dire que ça taille plus grand que la normale. La coupe est conçue pour n’avoir aucun pli une fois en selle. Par contre quand on est debout certains plis apparaissent mais ça n’a pas de grande incidence sur le confort. 

Au niveau du look, pour l’instant, nous avons que du bleu. Mais un pantalon blanc de concours est dans les starting blocks (quand on pourra enfin retrouver les terrains !) . Avec un petit passant de ceinture très frenchy : bleu blanc rouge ! Personnellement le bleu roi claque un peu ! Moi qui suis partisane des couleurs plus « soft » ca tranche sérieusement dans ma garde robe ! Mais,  je m’y fait et commence à assumer cette couleur « bleu gendarme ». ! Si il la marque envisage une nouveauté ce serait bien de sortir de nouveaux coloris : un beau kaki par exemple !

 

Le tissu est résistant : il a survécu aux assauts des ronces en balade ! Et pas une couture qui lâche après de nombreux lavages : je dois le mettre 3 fois par semaine et le laver autant de fois ! 

J’apprécie sa petite poche, mon smartphone y rentre facilement, la fermeture éclaire est fine. Même si il faut s’habituer à porter quelque chose sur sa cuisse : ça fait bizarre ! Mais pour l’été c’est bien pratique ! 

tangara

Un investissement éco responsable

Au niveau du tarif, compte 190 euros pour ce petit bijou. Oui ça pique un peu je te l’accorde. Mais tu fais l’achat :

d’un produit de qualité éthique : car en matériaux recyclé  et recyclable mais aussi made in France.

Developper un produit et le vendre en France n’est pas une mince affaire, surtout dans l’industrie du textile où les asiatiques sont les champions du monde de la production, polluant les eaux à tout va avec leur produits chimiques. 

Tu fais donc une bonne action pour la planète, une petite goutte dans l’océan certes, mais il faut toujours un début à tout.

N’oublie pas que quand ton pantalon aura bien vécu, (et je crois que ce sera après de looooongues années de bons et loyaux services) tu pourra le renvoyer à la marque qui te fera un avoir sur la relève de ton pantalon. Et là on valide complètement l’idée ! Avoue que tu aimerais bien pouvoir recycler tes vieux vêtements abimés pour t’en racheter d’autres.

Franchement le prix vaut l’investissement, cela ne sert à rien de cumuler 50 pantalons qui vont s’user à une vitesse folle. Autant en avoir une petite sélection de bien solides et durables (ce n’est que mon point de vue ! ). 

Tu pourras donc le retrouver directement sur le site internet de la marque. 

tangara

Les + : 

  • Un pantalon recyclé et recyclable. Quand il est usé, troué massacré tu peux le renvoyer à la marque qui te fera un avoir sur ton nouveau pantalon Dugong. C’est pas génial ça ?
  • Le confort, malgré sa finesse et sa légèreté ce pantalon est très confortable. Les coutures sont idéalement placées et il n’y a aucun risque de frottement.
  • La coupe : il taille bien haut, attention je le trouve un poil trop grand. Donc si tu hésites entre deux tailles je te conseillerai de prendre la taille en dessous.
  • La résistance au lavage. Je le mets 2 à 3 fois par semaine. Donc tu peux compter le nombre de lavage qu’il a subit et les coutures tiennent le choc, pas de décoloration tout est nickel.
  • La petite poche sur la jambe droite est un joli point positif ! 

Les – : 

  • Le prix fait réfléchir, mais clairement, je préfère avoir 1 pantalon qui me tient 5 années (40 euros par an) que d’en consommer 5 qui seront explosés au bout d’un an d’usage…
  • La couleur: cette couleur bleu roi j’ai vraiment du mal à m’y faire. Mais peut être que Pangara va remédier à ça en proposant de nouveaux coloris : un petit Kaki me ferait fondre d’amour ! 
tangara

En bref, 

Sur le plan technique ce pantalon remporte la palme haut la main. Au niveau du coloris, j’avoue y ajouter un petit bémol. Mais cela fait partie des goûts et des couleurs, et laissons le temps à la marque de faire son petit nid ! N’hésite pas à suivre Pangara sur les réseaux, Facebook et Instagram, il se pourrait que des nouveautés se préparent !

Phasellus vulputate, facilisis ultricies leo venenatis