J’ai testé la brassière Hästko !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Hey ! Oui c’est un retour fulgurant que je fais par ici. J’avoue ma vie est un peu sur les chapeaux de roues…J’ai plein de choses à partager avec vous mais pas le temps de me poser pour écrire un article, mais promis, on va corriger le tir cet été  (oui il paraît qu’on est en été ) Aujourd’hui, on se retrouve pour un article crash test, et ça fait bien longtemps que je pense à l’écrire. Mais clairement : ça m’a permis de bien tester le produit ! Au final le temps « perdu »  ne fut pas vain !  J’ai donc testé pendant de loooongs mois la brassière by Hastko.

hastko

Hastko kesako ?

Je te renvoie sur mon premier crash-test de la marque : la culotte spécialement dédiée aux fessiers sensibles.  Cette marque a le soucis d’innover et de trouver des matériaux très adaptés à notre pratique. Mais je dois avouer que j’ai mis du temps à me lancer dans le test de cette brassière. J’étais très satisfaite de celles quej’avais trouvé grâce à dessus dessous. Mais plus le temps passait plus elle m’intriguait.  

 Personnellement les brassières font parties de l’équipement que je ne choisis surtout pas à la légère. Du haut de mon « petit » 95D, avoir la poitrine secouée dans tous les sens dès qu’on fait 2 foulées de trot assis c’est pas jojo. 

Mon soucis principal avec ma poitrine, c’est que j’ai souvent mal aux cervicales et plus particulièrement entre les omoplates. Et ça c’est vraiment la plaie. De grosses contractures apparaissent, je me raidis encore plus à cheval et la patate se retrouve avec un gros bout de bois en guise de cavalière.

 

La brassière équestre révolutionnaire ?

Alors du coup, je me suis lancée sur le site pour commander la brassière. J‘ai longtemps hésité sur la taille.  Et malgré un guide des tailles très explicite,  je pense m’être trompée de taille puisque j’ai commandé la taille en dessous 1 mois plus tard pour une deuxième brassière (ça spoile un peu le fait que j’ai été conquise mais bon ! ) . 

De vieux reste de mes complexes d’adolescente avec ma poitrine généreuse ont fait que je me suis dit  » moi y’ a que le XL qui m’ira ». Alors oui elle me va, maiiiiis elle est un peu « lâche » dans le bonnet. Alors c’est pour ça que je me suis tournée vers le L. La taille L me va parfaitement. Et c’est ce qui me fait dire que la marque couvre un large spectre de tailles dans laquelle tu trouveras ton bonheur. J’ai même testé le M car quand j’ai commandé la seconde brassière je n’ai pas fait attention à la taille et c’était un M et là pour le coup je n’arrivais pas à l’enfiler 😂#teamboulet.

 

 

Testée en toutes conditions.

Je la mets quasi tous les jours, elle passe en machine et maintient toujours sont état d’origine. Vraiment j’adore et pour plusieurs raisons.

La matière d’une part.

Très confortable, faite sans couture, dans des matériaux très bien réfléchis pour épouser notre corps. L’attache m’a un peu déroutée au début, mais maintenant je ne galère plus (et même avec un poignet en vrac ! ). La brassière est très douce, je dirais même qu’elle a un « toucher velours ». Non vraiment aucun risque de blessure ou que ce soit (je suis la spécialiste de l’abrasion sous les bras avec certaines brassières….).

Est-ce qu’elle tient chaud ? Je dirais NON. Je la trouve même très respirante sans pour autant qu’elle s’imprègne de toute ta sueur. Vraiment je suis très à l’aise et j’adore la porter tout au long de la journée. Je l’ai même portée sur un itinérant en VTT de 2 jours avec mon cher et tendre. Autant te dire qu’elle en a vue de toutes les couleurs !!! 

Le look d’autre part.

C’est sobre et technique à la fois. Et tu sais combien ces deux mots me plaisent ! Le design est efficace, la brassière dessine une jolie poitrine (ça reste important ! ) . Niveau coloris seuls 2 coloris sont disponibles actuellement : le bleu marine ou le couleur chair (idéal sous les hauts blancs de concours ! ). On pourrait avoir envie d’un peu plus de « fun » mais c’est déjà un bon début pour la marque !

Autre gros point fort.

Finies les contractures entre les omoplates et les douleurs aux cervicales. Car lorsque je porte longtemps une brassière, je finis souvent avec des contractures dans les cervicales. Celle-ci est vraiment la plus confortable de toutes celles que j’ai pu tester jusqu’à présent. 

hastko

Le maintien alors ?

Et oui, c’est ce qu’on recherche dans une brassière de sport. Un maintien oui, mais qui ne comprime pas car si on comprime on fait peut-être même plus de mal que si on ne mettait rien.  

La conception de la brassière a été étudiée sous toutes les coutures, en se questionnant sur la biomécanique du corps.

Grâce à sa conception, la technologie V-BOUNCE CONTROL élaborée permet de réduire les grosses secousses pour tes petits seins. Grâces aux bandes d’impression 3D, qui entourent la poitrine, ta poitrine est préservée des multiples chocs. J’avais peur que ma poitrine sorte par le haut ou par le bas. Et que nenni ! Tout reste bien à sa place. Pour dire, Hâstko a basé son prototype sur un bonnet E. 

  J’ai réellement été conquise sur ce point que j’appréhendais le plus. Ma poitrine est bien maintenue mais peut vivre sa vie aussi. 

Niveau respirabilité je crois que c’est LA brassière que je peux mettre en pleine canicule pendant de longues heures. Je l’ai d’ailleurs convertie pour mes autres activités sportives : itinérants à vélo, où je me suis même baignée dans un lac du Morvan avec (le maillot c’est tellement surfait ! ) ,mais aussi en randonnée toute la journée. J’adorais tellement la mettre que je la mettais même au travail, comme ça entre midi et deux j’étais presque prête à aller monter à cheval; il ne me restait plus qu’à enfiler un pantalon et hop sur Tinka’s.

Des coques pour une forte poitrine ????

Un autre a-priori que j’ai dépassé grâce à cette brassière : les coques.  Je n’ai jamais trop adhéré à ce concept de soutien-gorge coqué. Déjà parce que je me disais que ma poitrine était assez grosse comme ça et je ne comprenais pas pourquoi on en mettait sur les soutiens-gorges de « grosse poitrine ». A la limite sur un maillot de bain j’arrive à le comprendre. Mais ce n’est pas ce que je préfère personnellement. 

Mais pour cette brassière je les ai complètement adoptées. Les coques participent grandement au maintien de la poitrine. 

 Leur seul défaut ? Les coques, sont de vraies coquines ! Elles ont tendances à bouger dans leur emplacement lors du lavage en machine. Petite astuce suggérée par la team Hastko : replier les 2 coques l’une sur l’autre. J’ai pu tester cette astuce et ça marche à chaque bien ! Car c’est bien galère de remettre la coque dans le bon sens, on n’a malheureusement pas de moyen d’ouvrir le textile pour la remettre donc c’est un peu une partie de jonglage

Hästko

Recommandations de lavage.

Il faut bannir l’habitude de jeter ta brassière en vrac dans la machine à laver. Cette brassière se respecte mon petit ! Il faut la déposer en mettant chaque bonnet l’un dans l’autre afin que les doublures restent en place. (oui je le répète mais tu verras que c’est vraiment relou de remettre les mousses !!!! ) .

  • Niveau lavage je la lance avec mon linge habituel, à 30 degré, essorage classique. Aucun soucis à déplorer depuis plus de 8 mois d’utilisation.

Evidemment le sèche linge est à proscrire, mais elle sèche très vite ! 

Mais à quel prix ????

Oui j’allais oublier de te parler du prix. Mais pour protéger mes petits seins je ne compte pas. D’autant plus que franchement Hästko se place relativement bien dans la gamme brassière de sport. 

La qualité est au rendez-vous pour 69 euros tout rond  à shopper sur le site de la marque ici 

La team Hästko sera au petit soin pour t’expédie le colis rapidement et dans parkaging très sympathique. Je te laisse t’abonner à leur page Instagram pour suivre les actualités de la marque.

Les + :

  • Super maintien, les seins restent à leur place sans les contraindre. 
  • Le design : il est vraiment novateur, les attaches sont très pratiques et confortables. 
  • Les coloris: bleu marine pour les adeptes des couleurs ou le couleur chair est vraiment idéal pour rester discret en concours sous un haut blanc (car les sous-vêtements blanc c’est pas discret !! ).
  • Confort, la douceur avec son toucher velours, la respirabilité d’autre part sont vraiment de gros point forts.

Les – : 

  • Les doublures en mousse peuvent de faire la malle au lavage. il faut bien replier chaque bonnet l’un sur l’autre afin de limiter les risque de backflip 🙃
hastko

En bref,

Je suis totalement conquise par cette brassière.  Toutes mes félicitations à Hästko qui a réussi à concevoir une brassière qui est pleinement efficace et trèèèèèèès confortable. D’autant plus que ma brassière n’a pas le temps de souffler : fin de séance direction la machine pour sécher la nuit et repartir de plus belle le lendemain matin. La qualité est au rendez-vous la matière tient le coup.