Rid’Up les étriers qui m’ont remise en selle !

Yo ! En digne éclopée que je suis, j’avais calculé mon coup pour me péter le genou et pouvoir tester grandeur nature ces étriers qui promettaient monts et merveille. Non plus sérieusement je n’avait pas calculé. Mais quand j’ai repris le cheval j’ai rencontré un gros soucis avec mes Flex-on : ils mettaient trop de contrainte sur ma rotule et j’avais mal, pas fort ,mais j’avais mal. Et mon chirurgien m’avait bien dit  « monter OK mais sans douleur même infime… » . Je me suis donc lancée dans l’essai des Rid’Up en me disant  » après tout ils ont une politique de retour 30 jours satisfaits ou remboursés » je ne me mouille pas trop, en un mois je pourrais me faire un avis complet ! Ainsi donc les Rid’up ont débarqué un matin d’Août dans ma boîte aux lettres (livraison super express!!!)

📸 by Meghan le Guilloux

Présentation des rid’up

La petite histoire so frenchie

Ses étriers ont été mis au point par l’entreprise LOOK, oui ce fabricant de vélo a apporté son savoir-faire aux cavaliers (comme quoi le mariage entre une cavalière et un cycliste ça a du bon !). Look avait lancé dans les années 80 un étrier sécuritaire. On avait là les prémices des Rid’UP. Thierry Fournier, qui a repris LOOK en 1998 s’est juré de ne pas quitter les ateliers sans ces étriers innovants qu’il avait dans son calepin d’ingénieur !

 

La sécurité avant tout

La sécurité est primordiale. Inspiré des cales automatiques de vélo, ce système permet de débrailler l’étrier en cas de chute (et de pieds bloqué dans l’étrier).  L’oeil articulé se désolidarise de l’étrier à partir d’un degré d’inclinaison et d’une force appliquée dans un sens bien précis. Ce qui t’évitera donc de te faire tracter en mode voltige cosaque ratée en cas de chute. 
Clairement : il me fallait des étriers de sécurité car je n’ai pas envie de me repérer les croisées la semaine prochaine (vu l’enfer que j’ai vécu ! )

 

Le confort encore et toujours

Le plancher est plat, avec un amorti autant latéral que longitudinal. En somme le plancher amorti dans TOUTES les directions. Et c’est un vrai plus ! Les autres étriers du marché proposent un amorti dans l’axe longitudinal. Et pourtant, on a besoin d’un amorti latéral. 

Le plancher est inspiré des pédales de VTT de descente (oui encore des vélos ! ), qui agrippent bien sans abimer la semelle de tes bottes. 

 

Et niveau look?

On les reconnaît de loin, ils paraissent assez massifs au premier abord, mais une fois sur la selle ils restent discrets. Bon je n’ai pas pris trop de risques, personnellement, j’ai opté pour les étriers marrons intérieur noir (le noir était en rupture !!!) Mais finalement ils s’accordent très bien avec mon matériel. Et je ne regrette pas. (peut être me serais-je lancé dans un étrier ORANGE ^^)

 

rid up
📸 by Meghan le Guilloux
📸 by Meghan le Guilloux
📸 by Meghan le Guilloux

Le crash test d’une éclopée qui s’est fracturé le genou 

On remet mon portrait dans le décor : j’ai été opérée fin mars des ligaments croisés et d’une fissure méniscale. On m’a donc retiré 12mm de ménisque en cadeau. 3 mois plus tard, le chirurgien donne son accord pour remonter sur mon poney volant, j’utilisais dans un premier temps la selle Gaston Mercier du chéri, m’offrant une plus grande stabilité et me permettant de rester un maximum assise sur ma selle sans prendre appui à 100% sur mes pieds. 

Mais 2 mois plus tard, ça me démangeait, pouvoir faire du trot enlevé, galoper en équilibre bref… j’ai tenté de remettre les flex-on… et clairement, j’avais mal. Je n’arrivais pas à mettre mon poids à gauche, je me tordais pour compenser, résultat : ma patate aussi été tordue ….

La révélation

Le jour où j’ai mis mes Rid’Up pour la première fois, j’ai choisi de partir en balade... allez savoir pourquoi, j’avais besoin de prendre l’air. J’ai donc fait 14km, en 2h à toutes les allures. C’était la première fois que j’arrivais à me mettre en équilibre sans avoir mal. 2 jours plus tôt avec mes anciens étriers c’était impossible de tenir debout au pas.

Mais d’où vient ce miracle?

Je dois ce confort à plusieurs points. D’une part le plancher plat ne met plus en contrainte ma rotule. L’amorti latéral est un vrai plus car ayant une défaillance de musculature sur l’intérieur de mon genou, cela m’a pas mal permis de me renforcer sans mettre en souffrance mon articulation.

Enfin, le point sacré : l’oeil de fixation à l’étrivière. Le fait qu’il pivote me permet de choisir le degré d’inclinaison de mon pieds (sans partir la jambe en avant) et ça c’est un vrai plus car ça joue complètement dans mon équitation.

Les étriers sont directement parallèles à l’axe du cheval, plus de soucis pour avoir son étrier dans le bon sens. Ça permet encore plus de diminuer les tensions dans tes articulations.

 

J’ai donc pu reprendre comme si de rien n’était, vraiment, pas une douleur… j’étais vraiment impressionnée ! Sérieusement, je ne pensais pas que ces étriers me permettrait de retrouver mes repères aussi rapidement à cheval. Car jusque là j’étais un peu perdue : je n’avais plus d’adducteur, ni d’ischios, les quadriceps étaient un tout petit peu plus présents (merci le vélo). Mais clairement, j’avais encore une faiblesse niveau stabilité rotulienne. Et mon renforcement musculaire s’est démultiplié le jour où j’ai utilisé les étriers Rid’Up. Car, l’air de rien, ils m’ont permis de solliciter mon genou en douceur. 

 

📸 by Meghan le Guilloux
📸 by Meghan le Guilloux

Les + :

  • La sécurité : je ne peux pas me permettre de me casser quelque chose de plus. Encore moins au genou (si vous saviez comme c’est handicapant…..)
  • Et ne t’inquiètes pas : ça tient bien, pas de risque de décrocher (non, pas comme les fixations de ski dans la poudreuse !!! )
  • Le confort : c’est la seule paire d’étriers qui m’a permis de reprendre la compétition. Jusqu’alors les autres étriers mettaient trop de contraintes sur mon genou.
  • La fixité, ils accrochent bien au pieds.
  • La légèreté, les étriers sont légers( 450g, mais pas trop, le poids idéal pour moi. 
  • L’oeil articulé : c’est un vrai plus car chacun peu adapter sa position
  • Le fait que les étriers se détachent de leur oeil articulé me permet de ranger ma selle proprement, et les étriers ne balottent pas quand je porte ma selle.
  • Contrairement à d’autres étriers de sécurité, ils n’ont pas de faiblesse de part leur construction : le poids est uniformément réparti. L’oeil articulé est bien dans l’axe du centre de gravité du pieds.

Les – : 

  • Le look : c’est ce qui a mis du temps à me décider. Je n’étais pas trop fan du look. Je pense que le produit peut s’améliorer dans ce domaine, proposer un peu plus de personnalisation.
  • J’ai du sacrément raccourcir  mes étriers : car il sont plus grand que des étriers standards, tout du moins plus « hauts ». Ce qui fait que mon étrivière est presque trop grande….. je vais probablement envisager une paire d’étrivière plus courte…. 
📸 by Meghan le Guilloux

En bref,

Ces étriers sont une véritable révélation, bien que j’adorais les Flex-On j’ai fait le choix de m’en séparer. Les FreeJump ne répondais pas à mon besoin non plus, trop de pressions dans le genou. Seuls les Rid’Up remplissent le contrat haut la main. Bon, j’ai du faire une concession sur leur look un peu « brut« , mais on s’y fait, et clairement je préfère avoir  des étriers qui épargnent mes ligaments croisés en cas de chute ! 

Niveau entretien, c’est super facile, le sable se retire facilement, un peu d’eau claire pour nettoyer, on sèche et c’est reparti ! 

Tu peux donc les shopper sur le site de la marque pour 239 euros, oui c’est un budget, mais clairement tu veux connaître la note du chirurgien pour une ligamentoplastie ??? (multiplie par 10 🤪! ). On est donc dans le même ordre de prix qu’un étrier de chez Flex-ON ou FreeJump. Le confort en plus !  Ces étriers sont fait pour toi, qui souffre de tes articulations, que cela soit le genou ou la cheville, j’ai également rencontré à Lyon des cavalières qui souffraient d’un mal de dos incurable à cheval. Ces étriers leur ont également permis de retrouver du confort et de reprendre leur activité équestre à temps plein.

Sachant qu’en plus Black Friday oblige le site te propose un petit code promo qui fait bien plaisir ! Alors n’hésite plus:  fonce ! 🔥🔥 

Tu pourras également retrouver la marque au salon du cheval de Paris, avec un tout nouveau coloris, en quantité limité. C’est donc le moment ou jamais de craquer ! 

 

rid up étriers

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?