Retour du Salon du cheval 2018

Le Salon du cheval de Paris c’est LE rendez-vous des franciliens pour se réunir autour de nos amis à sabots, et ce pendant 9 jours ! Oui ce salon dure 9 jours, et propose une multitudes d’animations.

Le salon côté shopping, 

Je pense que  près de 90% des visiteurs ressortent avec au moins un petit achat. C’est l’occasion de refaire le plein de ces bonbons HDCP, où tout le monde fait la queue pour acheter le stock pour l’année. Prendre contact avec son sellier préféré pour faire une selle sur mesure de Pompon, trouver des cadeaux de noëls idéaux pour la petite Julie qui débute le poney. L’occasion également de refaire sa garde robe…

Bref, de mon côté la raison (et la sagesse du compte en banque) l’ont emporté : j’ai juste acheté une chambrière digne de ce nom à 10 euros et des lanières d’éperons en cuir à 4,50 euros !  Wahou quelle ruine ! 

 

Salon côté sport

Le salon c’est l’occasion pour les cavaliers de se mesurer dans de nombreuses disciplines : du cso à l’équifeel en passant par le dressage, le Hunter et même le tir à l’arc ! De quoi découvrir de beaux moments de sport. J’ai particulièrement apprécié l’affrontement entre les cavaliers de complets et les cavaliers de TREC, ces disciplines étant relativement proches permette de mettre le TREC un peu plus sous le feu des projecteurs ! 

Tu peux trouver tous niveaux de sport : de la club au Longines master en passant par le championnat amateur

 

Salon côté spectacle

La nuit de cheval c’est LE spectacle qui t’émerveillera à coup sûr, chaque année la programmation varie, et chaque année on est éblouis  par tout ce talent !  

Mais ce n’est pas tout : un concours à la « nouvelle star » nommé « Equistar« permet de révéler les étoiles montantes du monde du spectacle. Un peu de magie, de rêverie ne fait de mal à personne  !

The place to be pour les innovations : le pôle Hippolia.

J’adore ce coin, on y découvre toutes les idées novatrices pour le monde du cheval, c’est très enrichissant, et ça permet de suivre l’évolution d’une innovation; de l’idée à la concrétisation, oui ça me passionne ! Je suis également admirative de tous ces gens qui osent innover. Parce qu’en France clairement, on n’est pas aidé pour innover facilement. Et quand il y en a qui ose prendre leurs sabots pour passer à l’action. Cette année sans grande surprise : la selle GT en liège a gagné le prix du public, cette selle écoresponsable c’est cool ! Après je suis peut être exigeante, mais je pense qu’elle peut être encore améliorée en la matière. Je ne l’ai pas essayée avec la grosse patate, mais je me questionne fortement sur son ergonomie autant pour mon cheval que pour mon postérieur !

Mais si tu veux soutenir le projet de GT concept, n’hésite pas à participer à leur cagnotte.

Côté prix du jury c’est l’innovation Pixem, un petit socle intelligent qui te permettra de filmer tes exploits avec ton smartphone du bord de la carrière. Intéressant non ?

Si tu aimes la nouveauté et les jeunes entreprises, tu as du déambuler du côté des « jeunes entreprises » (sous entendu qu’il y’en a des vieilles ??? ). C’était pour moi le coin le plus sympa, limite si on n’y buvait pas un petit verre de Tarriquet avec un plateau de fruit de mer ! Non vraiment tu pouvais retrouver certains membres du Pôle Hippolia, des start-up très novatrices pour le monde du cheval telles que : Rid’Up, West Island, Nowkey, KilPenn et j’en passe ! 

D’autres animations qu’il ne fallait pas rater 

Peyo le cheval des hôpitaux

Il a fait le buzz sur les réseaux sociaux en se rendant au chevet des malades pour animer un peu leur journée ennuyeuse dans ces hôpitaux aseptisés. Peyo et son cavalier Hassen étaient invités par le salon du cheval pour mettre en avant leur action si belle ! J’aurais apprécié qu’on m’amène la grosse patate lorsque je déprimais après mon opération des croisés parce que l’infirmier ne voulait pas me donner d’anti-douleur ! La meilleure thérapie il n’y a pas à dire : c’est nos chevaux !
Je trouve l’initiative très belle, et il faut encourager ces gestes qui mettent du baume au coeur dans ce monde bruts. 
Cet ancien cheval de compétition et de spectacle à révélé son talent de thérapeute auprès de son propriétaire. Ce dernier à découvert que son cheval parvenait à percevoir les tumeurs et les cancers chez l’humain. Hassen s’est donc entouré de scientifique pour analyser les effets de Peyo sur les patients en fin de vie.  Peyo n’est peut être pas un remède à lui tout seul, mais il accompagne les malades Alzheimer, ou les personnes en fin de vie, de façon à ce que leur dose de morphine diminue. Une meilleure vie donc pour ces personnes malades.

 

 

La police nationale

En parlant de bruts, ces chevaux sont les anges gardiens de la sécurités, ils sont formés pour encadrer les manif’, et autre rassemblements festifs. Ils doivent faire face aux débordements et canaliser les plus féroces des manifestants. Le cheval fait peur et impressionnent ceux qui ne le connaissent pas. Un coup de sabot dans la tête ça fait surement plus mal qu’un flash ball .

 Bon blague à part, je trouve que c’est du beau boulot que de former les chevaux à l’ordre public, un héritage de nos ancêtres

Et bien d’autres découvertes encore…

Il y en a pour tous les goûts tous les âges, le western, le pony game ou l’équifun, tir à l’arc et j’en passe !

Le salon du cheval est le rendez-vous des amoureux des chevaux.  

Et toi tu y es allé ? Qu’en as-tu pensé ? Quel a été ton coup de coeur ?

Credits photos 📸 Meghan Le Guilloux

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?