La photographie expliquée par une cavalière !

La photographie est au coeur de notre pratique, on a toujours aimé rapporter un souvenir de notre concours (même si ce n’était pas glorieux) et ça se traduit souvent par une zolie photo de ton poney volant en pleine action (trop de love !)

Et puis tu t’es dit : « pourquoi pas moi? pourquoi ne pas faire moi même de suepr portrait de mon super cheval ?Pourquoi ne pas immortaliser le sourire ravageur de Guillaume Canet à CHEVAL ? »

canet gucci

Guillaume Canet au Gucci 2013

Alors oui des belles photos, mais il te faudra te documenter quelques peu pour faire de belles photos.
Allez je suis sympa je t’offre une formation en photo express! Et je t’épargne les longues heures, journées, voire années que j’ai passé à affuter mon talent photographique.

Le matériel.

POWER SHOT G9

D’abord, je te conseille d’investir dans une petit appareil photo appelé « bridge ». J’ai personnellement fait mes armes sur un Canon PowerShot G9 un vrai petit bijou. D’ailleurs mon G9 prend encore du service, dans sa matière très résistante, il en a affronté des dégâts !  Et quand j’ai la « flem » de prendre mon reflex, ça reste le compagnon idéal !Son point positif ; c’est qu’il est complètement « débrayable « , on peu toucher les paramètres de la focale et de l’obturateur comme sur un réflex. (si la focale et l’obturateur ne te parlent pas ne t’inquiète pas, d’ici la fin de l’article ce seront devenus tes meilleurs amis ! )

Puis progressivement, lorsque j’ai maîtrisé toutes ces notions d’ordre mathématique (car l’optique c’est un peu de la physique matheuse ! )je me suis lancée dans l’achat d’un super reflex !!

EOS_650D

Je me suis donc offert en premier reflex un 450D (oui ca commence à dater) puis 2 ans plus tard, j’ai revendu mon boitier pour un 650D qui a l’avantage de filmer en full HD ! Bon depuis il en est sorti un bon paquet de modèles, on doit en être au 800D et peut être même un 850D !Bref faites en un deuil : 6 mois après votre achat votre appareil sera considéré comme obsolète, mais loin d’être périmé ! Car dans la photo il y a l’appareil qui fait beaucoup, mais sans la « patte du photographe » ça ne rendra pas grand chose ! (qu’on se rassure! )

Niveau marque : CANON ou NIKON (je vous passe la citation préférée des photographes : T’es plutôt CANON? Alors NIKON ?)   ce sont les deux marques qui dominent le monde du Reflex, et de la photo. Mais les autres marques :  comme Olympus ou Sony font également de bons appareils. Personnellement je me suis orientée sur CANON car j’avais déjà mes marques avec le G9 et je m’y plaisais. C’est plus une question de goût car les deux marques se valent pour un niveau de gamme équivalent.

En niveau de gamme, je ne vous parlerai que du CANON que je connais personnellement. Une règle à retenir : plus le modèle à de chiffres (1000D) plus le boîtier est « entrée de gamme », le 650D se situe donc dans le moyen de gamme, le niveau de gamme au dessus (1 chiffre)  étant plus dirigé pour les gens dont c’est le métier.

 

L’ouverture du diaphragme

diaphgragme

Non la je ne te parle pas du diaphragme qui te sers à respirer, mais plutôt de celui quie va un peu (beaucoup) te prendre la tête au début !

L’ouverture du diaphragme s’affiche avec la valeur f sur ton appareil photo. Plus la valeur de f augmente plus l’ouverture du diaphragme est petite (pas très logique je sais ça m’a retourné le cerveau plus d’une fois ! ). Donc si l’ouverture est petite : il y a moins de lumière; par conséquent l’image risque d’être plus sombre.

le rouge de bordeaux

Et inversement : plus la valeur de f est petite plus le diaphragme est ouvert laissant passer une plus grande quantité de lumière.

La valeur f vous permet de jouer sur la profondeur de champs. C’est la distance entre le premier plan et le dernier plan. Si vous voulez avoir une image nette sur tous les plans de l’image (du premier au dernier plan) il vous faudra une valeur f grande. Si au contraire vous voulez mettre en avant un sujet en flouttant légèrement l’arrière plan fixez vous sur une valeur f5,6.

shootaout2-21

faire la mise au point sur le premier plan en flouttant l’arrière plan

La vitesse d’obturation

C’est le temps d’ouverture de l’obturateur (le clic clic de l’appareil). Plus longtemps l’obturateur reste ouvert plus il y a de lumière (là c’est logique ! ).Une vitesse d’obturation élevée (lente), fige l’action (il faudra donc avoir une ouverture de diaphragme supérieure).

shootaout-106

En gros, pour faire de belles photos, il faut donc avoir le meilleur ratio entre l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation. Et c’est ce qui est le plus difficile. Par très beau temps comme ces derniers jours c’est top, on peut mettre une vitesse très grande, et une ouverture de diaphragme petite on aura de superbes photos ! La difficulté va quand la lumière s’atténue. (les photos de lever ou coucher de soleil où les nuances sont les plus difficiles à capter par exemple.)

A la lumière de l'aube dans la brume.

A la lumière de l’aube dans la brume.

Vous voulez prendre en photo un cheval en plein galop sur un parcours de CSO, il faudra donc une vitesse d’obturation élevée (rapide) pour pouvoir saisir le mouvement sans risque d’être flou. Et pour une mise au point ciblée sur lui, je vous conseil une petite ouverture de diaphragme qui mettra votre sujet en avant, en flouttant légèrement l’arrière plan.

L’iso (oui comme l’iso des chevaux de sport ! )

L’iso c’est en gros la sensibilité de votre appareil photo  à la lumière. Plus il y a de lumière, moins l’iso a besoin d’être grand Attention ! Plus l’iso est haut plus l’appareil est sensible à la lumière, et en terrain très obscur, cela peut générer ce que les photographes appel du grain : en gros une photo pixelisée, pas très esthétique !

Donc à retenir : plus l’iso est bas (100) plus votre photo sera de meilleur qualité. Donc oui si vous ne paramétrez pas correctement votre vitesse d’obturation et votre ouverture de diaphragme, si votre appareil est réglé en iso « automatique » vous prenez le risque d’avoir une photo assez « piquée ».

shootaout3-35

 

Le choix des objectifs en photographie.

Si reflex il y a, des objectifs il faut  (Yoda sort de ce corps) , et c’est là que se pause un autre soucis : il y’en a tellement, pour tout faire ! Bref ça fait belle lurette que je ne me suis pas plongée la dedans, je vais juste te détailler mes objectifs et l’utilisation que j’en ai !

On peut les ranger dans différentes catégories.

Standard : c’est celui généralement fourni dans le pack reflex :Mes connaissances en  sciences physiques restant très limitées, je ne vous expliquerai pas pourquoi la focale correspondant à l’œil humain est 35 mm pour un réflex d’entrée ou de milieu de gamme. Ce qui fait qu’on classe dans cette catégorie tous les objectifs dont la focale s’étale de 35 à 85 mm environ. C’est lobjectif idéal pour le portrait ou des photos « d’un peu tout ».

photographie bordeaux

Grand angle : l’objectif est plus large que ce que vous voyez avec l’œil humain. On y classe les optiques de 28 mm ou moins en général.Essentiellement desitné pour les photographies de  paysages où l’on souhaite capturer le plus possible de la scène qui s’offre à nous. (en gros c’est comme avec une GOPRO ! )

shootaout-12

Téléobjectif : c’est le ZOOM du paparazzi de base,des objectifs au-dessus de 100 mm (au-dessus de 300 on appelle ça des super-téléobjectifs), ce type d’optique sert à avoir un sujet de grande taille dans le cadre bien qu’ils soit loin. Autrement dit on l’utilise pour des photos de sport et des photos animalières, voire pour du portrait pour les petits téléobjectifs autour de 100 mm. Donc pour nous c’est le top.

dordogne

Après, il y a des objectifs a focale fixe. Là je sens que je vous perds, mais accrochez-vous !Pour faire simple : sur un zoom on trouve une longueur focale qui peut varier, tandis qu’avec un obejctif ayant une focale fixe, et bien… est fixe. Je vous entends déjà pester :  «Mais c’est nul les focales fixes, il faut marcher au lieu de zoomer !». Bande de fainéants !

shootaout2-48

Les avantages de la focale fixe :

La focale fixe produit des images plus nettes et précises, avec plus de piqué que les zooms. Autre  bon points : ces objectifs sont moins chers, plus légers et ont une plus grande ouverture maximale. J’ai acheté un objectif à focal fixe, et finalement il me plaît bien parce que je suis obligé de bien m’appliquer pour cadrer, m’approcher du sujet, bref je me sens comme un super reporter !

Niveau objectif je dispose d’un Standard 18-85mm, un téléobjectif allant de 58 à 200mm, et une focale fixe 45mm. Pas besoin de plus pour moi… sauf si j’avais plein d’euros à dépenser !! (mais je ne suis pas Cresus…)

Avez vous déjà vu un "hoby volant ?" maintenant oui !

Avez vous déjà vu un « hoby volant ? » maintenant oui !

En bref comment réussir ses clichés photos

Eviter les flous de bougé

bordeaux flou

Parfois les photos flous ont un peu de charme, et nous laisse un peu rêveur !

Pour éviter les « flous de bougé » les photographes conseillent de ne pas  utiliser une vitesse en dessous de la  focale. Ca peut paraitre du chinois, mais c’est très simple. Si je photographie avec mon 50mm, je dois utiliser une vitesse égale ou supérieure à 1/50ème de seconde. Si je suis avec mon 200mm, pour éviter le flou de bougé, je dois essayer d’utiliser une vitesse égale ou supérieure à 1/200ème de seconde.

bordeaux by night

Si tu veux tu peux aussi t’armer d’un trépied pour ton appareil, mais c’est pas franchement le plus pratique à trimballer. Mais si l’envie te prend de faire des photos de nuit (et ça c’est classe). Prends un trépied et tu pourras mettre un temps de pose très long et tu verras ça fait des photos magiques !

bordeaux garonne

De nombreux objectifs (si ce n’est tous) disposent de stabilisateur qui diminue l’effet du « flou de bougé ».

Toujours regarder où est le soleil.

C’est un détail auquel il faut faire attention, quand le soleil est au Zénith (au plus haut), ses rayons deviennent quelque-peu disgracieux pour l’objectif, vous pouvez vous retrouver avec des « bulles » sur la photo, ou même votre sujet se trouvant pile derrière la source de lumière se retrouve mis dans l’ombre. Après cela peut être un effet voulu. Donc en fonction de ce qu vous voulez obtenir, cherchez toujours d’où provient la principale source de lumière.

Quand le sujet est dans l'ombre et que l'arrière plan est très lumineux, on entre dans une grand difficulté photographique !

Quand le sujet est dans l’ombre et que l’arrière plan est très lumineux, on entre dans une grande difficulté photographique !

Flash or not flash.

J’ai également un flash additionnel (je ne me sers JAMAIS du flash inclus dans mon appareil), j’avoue je le délaisse un peu car très gourmand en Pile AA (oui ça existe encore). Je m’en servais essentiellement pour faire des portraits en soirée. Attention à ne pas orienter le flash directement vers votre sujet, l’orienter vers le plafond créera une lumière indirecte qui réchauffera le teint de la personne que vous photographiez. C’est un outil très sympa à utiliser, mais pour les animaux j’évite de l’utiliser.

grand crohot

Je préfère jouer avec les nuances de couleurs et lumières naturelles, c’est plus compliqué à dompter mais à force de pratique on y parvient, et vous pourrez être fier de vous quand vous y parviendrez.

shootaout2-85

Le meilleur conseil que je puisse vous donner : entraînez-vous, tester les association d’ouverture de diaphragme et de vitesse d’obturation. Il n’y a que comme ça que vous comprendrez vraiment comment saisir les meilleurs instants. Alors c’est sûr au début vous aurez des photos flous, trop blanches ou trop sombres, mais il n’y a qu’en manipulant l’appareil, en bougeant les paramètres dans tous les sens que vous vous approprieraient réellement les notions de photographie. (Il n’y a qu’en forgeant qu’on devient forgeron ! )

sunset grand crohot

Mais avec le peu que je vous ai donné vous devriez vite arrver à tirer de beaux portraits de votre bête à poil préférée ! A vrai dire maintenant je ne réfléchis plus trop avec les paramètres, je fonctionne à l’instinct en fonction de la lumière et de ce que je veux obtenir !

 

Pour approfondir vos connaissances en photo

je vous conseille « ma bible » photo

51v82ILFmlL._SX295_BO1,204,203,200_

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d’Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

6 Commentaires

  1. maintenant manque plus que les sous pour acheter l’appareil 😛

  2. Très bon article, concis et clair !
    Pour ma part je me suis trouvée un vieux reflex au début des vacances pour pouvoir bidouiller et faire mes gammes tranquille… C’est assez dur au début mais la compréhension ne vient qu’en tripotant tous les paramètres… Quitte à avoir des photos très moches au début.

  3. Super article !
    Mon p’tit chouchou c’est mon objectif 50mm f/1.8… il me fait des portraits de ma louloute à tomber ! Un régal de faire des photos avec celui-là 🙂

  4. Retour PingConcours photo sur la page Horsyklop : montrez votre côté French Touch !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?