Manon Comparini la sagittaire violoniste mais pas que !

Hey ! Je viens partager ici ma rencontre avec une cavalière qui m’apporte beaucoup ces derniers temps. Elle change ma façon de voir la relation avec mes chevaux. Du moins elle m’aide à y voir plus clair !Cette personne n’est autre que Manon Comparini.

Qui est Manon Comparini ?

Manon comparini

Manon organise des stages de compréhension équine. Avant d’être indépendante, elle a fait ses armes chez les plus grands : Mario Lurashi, Dany Lahaye, Bernard Sachsé entre autres… Manon sait parler aux chevaux, tu peux regarder ses vidéos sur YOUTUBE elle a construit une merveilleuse relation avec ses chevaux. Avec ses 2 chevaux elle a construit à la sueur de son front une relation qui en fait rêver plus d’un. A tel point qu’elle te fait une démonstration de violon sur son cheval en liberté …  Manon « invite » ses chevaux à travailler avec elle, il ne font pas le show sous la contrainte, ils sont des acteurs à part entière. C’est d’ailleurs ce qui fait la magie de ses démonstrations.  Ce stage avait donc pour objectif d’apprendre à mieux parler cheval et mieux se faire comprendre par nos amis à sabots. (on attendra pour jouer du violon à cheval !!!)

Mes attentes auprès de Manon

Je lui ai donc montré Bifirst, ma dernière recrue dont je te parlerai plus en détail prochainement ! (oui je ne fais pas les choses dans l’ordre ! ). Cette jument m’a donné du fil à retordre : elle ne passe pas les ruisseaux (même le minuscule cours d’eau d’1cm par temps de sécheresse !!! ), par contre les flaques ça passe (en forçant mais ça passe !! )… Bref un point à travailler avec Manon. Et ça tombe bien parce que 2 jours avant la venue de Manon elle était plantée au petit camion (de la même façon dont elles se plante devant le ruisseau ! ) Ce qui démontre que j’ai un grain de sable à nettoyer dans les rouages de ma jument !!

C’est une jument, donc une entière. Et là, je me retrouve un peu déstabilisée comparativement à  ma grosse patate : si il fait son « non j’ai peur » j’hausse un peu le ton et il passe (brave bête !) . Mais la morue, c’est pas la même, elle est intelligente en plus elle voit direct ou je veux en venir. Il faut lui faire une dissertation en argumentant par A+B que c’est chouette de faire ce que je te demande… Bref notre relation a un peu commencé en montagne Russe : 2 pas en avant 3 pas en arrière… Mais j’aime relever les défis. Alors je les relèverai !

Je fais certes de la compétition avec mes chevaux, mais je suis de celles qui pense que sans complicité je n’aurai pas le maximum de mes chevaux. Enfin ils me pardonneront moins !

Le stage se déroule en 2 étapes : le matin à pieds l’après midi à cheval. On est en petit groupe de 4 cavaliers. Personnellement je n’ai fait que le matin car je pensais que ça serait suffisant pour une « première » pour la morue.

Le stage

A pieds, Manon Comparini a pu vite faire le diagnostic de ma jument : intelligente mais rétive !!! RAAAAAAAH

J’étais contente que Bifirst donne du fil à retordre à Manon (oui on se dit tous que le problème ne vient pas QUE de nous.) Mais cette matinée m’a appris que je ne devais pas me laisser déborder par cette jument. La moindre brèche elle fonce dedans pour l’ouvrir ! (c’est d’ailleurs ce qu’elle a fait un jour,en traversant la moustiquaire du manège en toile : il y avait un petit trou elle a foncé dedans…)

Ce que j’ai retenu de ce stage.

Difficile de vous raconter dans le détail le stage il faut le vivre pour l’intégrer ! Mais je peux te faire part de quelques points

  • Jouer le rôle de dominant, en faisant bouger son cheval, en l’entourant comme un étalon entour son troupeau. Ca c’était mon principal défaut, je laissait ma jument me dépasser !
  • Savoir stopper son cheval, c’est aussi une façon de le soumettre. Mais il y a des boutons à installer pour que Tou se passe bien.

Maintenant je travaille ma jument au moins une fois par semaine  à pieds. Elle se montre très réceptive (Tinka’s pour sa part joue les grands traumatisés du stick… et ne se concentre pas trop.)

Progressivement, la jument me suit, pas à pas, en liberté. Ce n’est qu’un début mais c’est déjà beaucoup.

Bilan de mon expérience de stage.

Franchement, j’ai découvert une autre façon d’appréhender mes chevaux. Alors oui, avant ça je m’essayais (un peu à tâtons) au travail à pieds. Mais avec Manon, tout est translucide. On pige vite les codes, on est sûr de ne pas faire de GROSSE bêtise  ! Car oui il ne faudrait pas apprendre des tours de cirques à nos poneys mignons et que ceux-ci s’en servent un jour contre nous ! J’ai déjà hâte de retrouver Manon pour en apprendre encore plus et améliorer ma relation avec ma wonder Morue !

Ce stage m’a aussi appris à maitriser ma colère. Je suis d’un tempérament assez colérique. Quand je n’ai pas ce que je veux je peux vite monter en pression. Hors, même si Tinka’s réagit bien à mes gueulantes quand il dérape, pour Bifirst ça décuple sa connerie. Donc je dois prendre sur moi, rester calme dans le monde des bisounours. Si elle n’arrive pas à faire un exercice et qu’elle se déconcentre je la recentre sur un autre exercice. Et ça marche !

Cette jument m’apprend le calme et la patience. Et quand tous les ingrédients sont là ce qu’elle me donne me paraît si beau. Et c’est pourtant simple.

Pas plus tard que la semaine dernière, j’ai réussi à lui faire affronter le démon du petit camion… Non sans mal et sans doute mais j’y suis parvenu grâce à la méthode guidée par Manon Comparini : calme et fermeté. Pas de violence, du dialogue comportemental, pour expliquer à ma princesse de jument tout le bien fondé de ma demande.

Manon comparini

Si tu souhaites rencontrer Manon n’hésites pas à suivre sa page, tu peux la contacter via sa page Facebook. Tu peux également voir avec elle pour organiser un stage dans ton écurie ou même avoir une leçon « particulière » . Je peux t’assurer que tu ne le regretteras pas ! Manon Comparini se déplace partout en France, en Suisse … bref en 1mois elle a fait 10 000 km c’est pour te dire combien elle bouge ! 

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d’Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Un Commentaire

  1. Retour PingHorse and Ropes le licol éthologique "made in France" - Horsyklop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?