10 questions à monsieur Bonneau fondateur du BIP

Ca sent à plein nez les oeufs de Pâques ma parole !!! C’est aussi la période pendant laquelle les concours reprennent bon train ! Dont certains font partis des plus beaux évènements à ne pas manquer.
Un évènement à ne pas louper si tu es en Ile de France (ou aux alentours) c’est le BIP : le Bonneau International Poney. Ce concours de grande envergure, met en avant les poneys les plus sportifs d’Europe. Du beau spectacle à voir donc. Certes, dans mon jeune temps les poneys étaient moins sportif qu’aujourd’hui, mais quand je vois la qualité de certains poneys je me dis qu’il y aura forcément du beau spectacle à voir !

Pour t’en apprendre  davantage sur cet évènement j’ai posé quelques questions à Monsieur André Bonneau qui s’est gentiment prêté au jeu de l’interview !

Credits Photo : l’Echo des Poneys

Qui êtes-vous Monsieur Bonneau ? Un homme de cheval ? Un papa de cavalière ?

Je suis avant tout un homme de cheval, professionnel depuis 1969 : J’ai commencé le métier en tant que palefrenier, puis cavalier de concours. J’ai ouvert ma première écurie de propriétaire en 1975 et le poney club en 1985. Pendant 23 ans j’ai allié les activités de cavalier de jeunes chevaux pour la valorisation et le commerce, coach et organisateur de concours.

En 1997, j’ai acquis les écuries d’Hubert Parot (Champion Olympique de Jumping par équipe, à Montréal en 1976).

En 2000, j’ai rejoint Francis Rebel (Entraineur National), pour l’assister à la sélection et à l’encadrement de l’équipe de France CSO poney.

Qu’est-ce qui vous a amené à lancer le premier BIP en 2001 ?

En tant qu’entraineur, et n’ayant pas les installations appropriées à l’organisation d’un Grand-prix poney, l’idée nous est venue avec mon épouse Marie-Ange Bonneau, de louer le Grand-parquet.

Cette première édition fut entièrement nationale avec l’organisation des finales départementales poneys. 1700 participants se sont déplacé.

Compte tenu du succès de cette première, en 2002 nous organisions parallèlement aux épreuves nationales, un CSIP.

En 2004, la FFE (Fédération Française d’Équitation) et la FEI (Fédération Équestre Internationale) valident l’attribution du CSIOP de France, à Fontainebleau.

En 2007, le BIP initie les toutes premières épreuves internationales poneys de 6 et 7 ans (CSIYP).

En 2012 : Nous organisons les Championnats d’Europe Poney (l’Euro Pony) en Jumping, Dressage et Concours Complet.

2015 : C’est l’année des 15ans du BIP et de ma « retraite » de mon métier de directeur de centre équestre. Nous avons dû fermer l’Association loi 1901, qui portait ce concours depuis le début. J’ai alors souhaité créer une société, la SAS AMC BONNEAU avec mes deux filles, Christelle et Mélanie, afin de poursuivre l’aventure en famille.

Crédits Photos : l’Echo des Poneys

Désormais le BIP est devenu un évènement incontournable en Europe sur le circuit poney, combien de nations seront représentées cette année ?

Chaque année nous invitons 16 nations à venir participer au BIP.

L’Allemagne, la Suisse, l’Angleterre, l’Irlande, la Grèce, le Luxembourg, La Belgique, Les Pays-Bas, La Norvège, Le Danemark, La Pologne, la Finlande, la Suède, L’Italie, L’Espagne et le Portugal.

Ils sont généralement entre 8 et 12 à venir.

Credits Photos : PSV / SLIGO DE MORMAL : SCALABRE Thomas

Quelles sont les contraintes de l’organisation d’un tel évènement ?

Les engagements : Chaque année nous accueillons environ 3000 participants pour 3500 demandes. Il y a donc forcément des déçus qui ne peuvent pas participer par manque de places. Nous les accueillons sur 4 terrains de 8h à presque 20h (300 participants par terrain). Nous ne pouvons pas faire plus.

Les Boxes : Le Grand-Parquet procède 235 boxes en dur, que nous réservons pour les participants internationaux. Nous installons également 570 boxes démontables sur le site. Il est impossible d’en mettre plus, c’est pourquoi, chaque année une centaine de poneys sont logés dans les centres équestres autour de Fontainebleau.

Les sponsors et partenaires : Pour la réalisation d’un tel événement, il est indispensable d’avoir le soutien de nos partenaires et sponsors. Néanmoins, pour eux comme pour nous, les conditions économiques difficiles actuelles nous oblige à continuellement renouveler les partenariats.

Combien de personnes sont à l’œuvre pour faire vivre cet évènement ?

Pour la mise en œuvre de l’événement, nous sommes 3 à travailler depuis le mois de septembre et 2 de plus à partir du mois de janvier.

Pendant l’événement, 80 personnes œuvrent au bon fonctionnement de la manifestation.

Quelle fierté tirez-vous de tout cela ?

Le BIP évoluant chaque année nous sommes très fier d’avoir accueilli des cavaliers concourant actuellement au niveau CSI 3*, 4* et 5*.

(Bertram Allen, Jessica Mendoza, Lisa Nooren, Nicolas Philipaert, Alexandre Fontanelle, Justine Tebbel…)

Que pensez-vous de l’évolution du circuit poney durant c’est 15 dernières années ?

Le circuit poney s’est fortement professionnalisé :

  • Les terrains qui accueillent les concours poneys sont de très bonne qualité puisque d’autres concours chevaux de haut-niveau y sont souvent organisés.
  • Les chefs de pistes dessinant les parcours poneys sont reconnus sur les circuits internationaux chevaux.
  • L’entrainement des poneys et l’encadrement des cavaliers à également beaucoup évolué. Les enfants sont de plus coachés par des professionnels du haut-niveaux et très tôt ils participent aux stages de détection équipe de France et sont encadré par le sélectionneur en collaboration avec les coachs.

Crédits photos : PSV /  BUGATTI : PATER Danine

Avez-vous un cavalier favori durant ce week-end du BIP ?

J’aime beaucoup Léo Pol Pozzo et Shamrock du Gite. Ce cavalier est très compétitif et gère très bien la pression.

Avez-vous songé à organiser d’autres évènements en parallèle du BIP ?

Oui, nous avons organisé cette année une première TDA à Malville (44) chez Mr et Mme Bousquet au mois d’octobre. Et au mois de décembre, au pôle de Deauville (14).

Le BIP c’est votre « bébé », pensez-vous passer le relais à l’avenir ?

La création de la SAS AMC BONNEAU avec mes filles leur permettra de poursuivre l’aventure.

Si tu veux te rendre au BIP pour voir des poneys sauter jusqu’à 130, et une belle coupe des nations poneys rendez-vous au Grand Parquet de Fontainebleau du 13 au 16 avril 2017 ( le 17 tu pourras faire ta chasse aux oeufs !)

Si tu n’as pas cette chance de pouvoir t’y rendre n’ai crainte : tu peux suivre l’actualité de l’évènement sur son site ou sa page facebook

 

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d’Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?