La lingerie à Cheval sur les secousses

Aujourd’hui un article spécialement dédié aux cavalières (mais les chéris peuvent quand même se renseigner sur le sujet !) car on va parler : POITRINE et SOUTIEN GORGE ! C’est un sujet sensible parce qu’on est un peu pudique sur le sujet. J’ai donc choisi de briser le tabou et de venir avec mes gros sabots, causer nichons ! Car oui,pour être à l’aise dans un sport, et donc être performant, il est indispensable d’être bien sans ses vêtements. Et ça commence par les sous-vêtements et tout particulièrement pour nous les femmes : le soutien-gorge.

Pourquoi se « protéger » ?

Oui du haut de mon 90E je ne vous cache pas que depuis mes 15 ans c’est un peu compliqué de m’équiper en sous-vêtements, encore plus dans le domaine sportif.  Car oui, on fait un sport à secousses, et le petit soutif TAM TAM en dentelle comment te dire que ce n’est pas suffisant (même pour toi qui fait du 85 A) . Si tu ne veux pas que tes seins ressemblent à des crêpes bretonnes sur ton ventre, je te conseille vivement de t’équiper sérieusement ! En somme, si tu n’as pas l’armure de Jeanne D’arc ou l’ensemble en cuir de Xena la Guerrière, tu n’es pas protégée !

L’impact du sport sur la poitrine

Nous sommes 56% de femmes à éprouver des douleurs dues au rebondissement des seins durant l’effort : le ballottement, est le phénomène auquel toute femme se trouve confrontée, quelque-soit la taille de ton bonnet et de la fermeté de ta poitrine.

Je ne t’apprends rien en te disant que la poitrine n’est pas un muscle. En effet, les tissus mammaires ne sont retenus que par des ligaments délicats (les ligaments de Cooper) qui s’étirent pendant les mouvements. Ainsi, sans soutien-gorge, tu prends le risque de voir tes seins perdre leur forme et leur fermeté. Un fois cette fermeté perdue c’est irrécupérable(hormis en chirurgie ! mais je doute que tu veuille passer au bloc opératoire pour une histoire de ligament de poitrine !! ).

Ainsi, pour nous, qui pratiquons l’équitation (rappelons que pour certains ce n’est pas un sport à quoi bon se chiffonner pour un soutien-gorge ?), nous sollicitons grandement ces tendons de poitrine ! Et oui tu sens encore ta séance de mise en selle dans les pectoraux !Car même si tes seins ne sont pas lourds (compte 400g par sein pour un 90B) pense que pendant l’effort, et dans les mouvements la masse de ta poitrine est multipliée par 5 en équitation ! Ce qui nous fait donc une paire de seins à 800g x 5 soit …. 4 kg !! Voilà l’impact que tu causes sur tes petits ligaments !

Quelques conseils

J’ai une préférence pour les dos nageur (peut-être dû à mon passé de joueuse de Water Polo…). Ces brassières maintiennent mieux le sein. Elles sont faites dans des textiles souples et respirants. La brassière épouse ta morphologie. Je déteste par ailleurs devoir remonter ma bretelle de soutien-gorge, avec la brassière le problème est résolu !

Tu banniras de ton armoire de sport les soutiens-gorge en dentelles à armatures. Je parle en connaissance de cause : les baleines peuvent blesser avec le mouvement, le frottement. Et c’est très désagréable. Seul le soutien-gorge spécialement conçu pour le sport réduira les ballotements de 83% !

Tu privilégieras un soutien-gorge exempt de coutures à l’intérieur du bonnet. Les autres coutures devront être lisses, voire même doublées.

Mes choix en matière soutien-gorge de sport.

Je me suis d’abord tournée vers la marque X-Bionic. Spécialiste en matière de sous-vêtement technique. J’aime beaucoup leur sous vêtements. Ils sont respirants, et la matière se fait très vite oublier. En 4 ans d’usage j’en suis très satisfaite. Ca tient la route et même au trot assis !

Oui mais voilà, à force de les mettre tous les jours (oui tous les jours…) je constate que mes premières brassières montrent des signes de fatigue ; les élastiques sous la poitrine commencent à se distendre. Franchement, je ne leur en veux pas vue toutes les secousses qu’ils subissent !  Et 70 euros pour 4 ans de vie ça revient à : 17,50 euros par an. C’est quand même dérisoire !(sachant que sur mes 4 brassières X Bionic, une seule fatigue au bout de 4 ans !)

C’est ainsi que je me suis mise à la recherche d’autres brassières de sport pour voir ce qui se faisait ailleurs.

La rencontre d’Inès

J’ai donc fait la rencontre d’Inès Coudray, instigatrice du site Dessus Dessous Sport. Déjà en un clin d’oeil elle a ciblé la taille qu’il me fallait et m’a proposé 2 produits destinés à ma discipline et surtout adaptée à ma morphologie. Car un soutien-gorge qui n’est pas à la bonne taille ne peut pas offrir un bon maintien.  J’ai donc choisi le  soutien-gorge sport Dynamixstar d’Anita.soutien-gorge

Et bien, après un premier essayage je sentais déjà la différence, une poitrine mieux gainée, je ne subit plus aucune secousse. Ca donne même envie de faire de l’exhibitionnisme pendant la canicule et ne monter qu’en soutif (ainsi, plus de marque de bronzage agricole !!)

soutien gorge

Son tarif varie en fonction des sites de 49 à 65 euros. Le tarif qu’il faut consacrer en général aux soutien-gorge de sport. Si tu vois un soutien gorge à moins de 30 euros (sauf promotion!) méfie toi grandement !!!!

J’aime beaucoup ce modèle pour plusieurs raisons :

Les bretelles sont réglables : c’est le défaut essentiel que je reproche aux brassières X-Bionic. Les bretelles ne sont pas réglables.  Sur le modèle Anita, elles sont de surcroit dans une matière technique très agréable au toucher, et elles ne sont pas élastique ! Ce qui fait qu’elles jouent complètement leur rôle de maintien.

Des aérations sont placées aux endroits stratégiques : entre les seins et sous les aisselles.

Il y a des agrafes pour attacher le soutien-gorge dans le dos. Le maintient de la brassière est donc optimal est réglable.
Le soutien-gorge n’est pas uniquement noir ou blanc ! Oui j’ai osé la couleur et ça fait du bien  !Bon pour les concours il me faudra investir dans un blanc immaculé. Mais cette fois ci je me suis laissée tenter par le turquoise.  Le produit est vraiment bien coupé, les coutures sont solides.

Désormais, le trot assis ne me fait plus peur. Je supporte largement chaque secousse. Et ma poitrine s’en porte très bien !!

Petit mémo

Souviens toi donc : un soutien-gorge, c’est valable pour tout le monde, du 80 A au 120 H ! L’essentiel c’est d’essayer le modèle qui te convient le mieux. Car il y a des morphologies (ou des goûts) qui ne vont pas avec certains modèles.

Si toi aussi tu cherches le trésor de ta poitrine. N’hésites pas à faire un tour sur le site Dessus Dessous Sport d’Inès. Elle a le meilleur et sera également de bon conseil si jamais tu as quelques questions à lui poser !

Inès est d’ailleurs en train de lancer sa propre marque 100% Made in France. Et comme tu sais que je soutiens grandement les Start-up Françaises,  je te laisse l’adresse de sa campagne de financement Kiss Kiss Bank Bank

Personnellement, je pense que notre sport à grandement besoin de sous-vêtement techniques, Inès souhaite se lancer dans la conceptions de produits adaptés à notre pratique. Elle commencera par un soutien-gorge « petite taille », mais lancera également un modèle « grande taille » pour celles qui comme moi ont des poitrines généreuses ! Donc si vous y croyez également, n’hésitez pas à participer à sa campagne de financement qui prend fin le 3 juillet 2017 !

 

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d’Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresse équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?