Un shooting photo dans les champs ?

YO! J’espère que tu « chill » bien sur ta chaise longue un mojito à la main par les 38 degrés qui envahissent la France (non non je ne me plains absolument pas ! ). Avouons que cette vague de chaleur nous a un mis un petit coup de mou ! Bref le week end t’as bien requinqué j’en suis  sûre ! Et quoi de mieux pour immortaliser ces belles journées estivales qu’un petit Shooting Photo ?

Alors oui tu me diras, j’ai déjà un petit matériel photo, mais clairement, c’est difficile de se prendre soi même en photo à cheval… enfin … passons les selfies de Snap hein ! 

Comment se passe un shooting photo ?

La chose est plutôt simple en fait. La photographe arrive et paf elle te prend en photo ! Bon c’est un peu trop réduit pour le coup ! A toi de voir ce que tu veux comme photos : portrait, paysage bucolique, photos « sportives« , ou même du « studio ». Le photographe exauce tes souhaits. 🧞‍♂️

Le photographe peut te guider pour obtenir de belles photos, en jouant tour à tour avec les ombres et lumières

La rencontre de Meghan

Pour vous aider à mieux connaître Meghan, elle s’est gentiment prêtée au jeu de l’interview.

Peux – tu te présenter ? 

Je m’appelle Meghan, j’ai 22 ans, je suis photographe professionnelle et passionnée par les animaux. J’ai posé mes fesses sur un shetland à l’âge de 5 ans, je suis donc passionnée de chevaux depuis plus d’une quinzaine d’années. Malheureusement, je n’ai plus la possibilité de monter à cheval ces derniers temps et ça me manque terriblement ! J’ai également été propriétaire de beaucoup d’animaux de compagnie différents : chien, chat, serpent, souris, rats, lézard, lapin etc…

Qu’est ce qui t’a amenée à la photographie ?

Pour faire simple, mon grand père m’a offert mon premier reflex quand j’avais 15 ans, j’ai fait beaucoup de photographie à mes heures perdues. J’aimais ça, figer l’instant et les émotions, les détails et les  petites choses que personne ne voit s’il ne s’y intéresse pas … Suite à un parcours scolaire disons varié, j’étais un peut perdue, et après des heures de discussions attablée dans le salon avec mes parents, ma mère m’a dit un jour  » toi qui passe ton temps derrière ton boîtier, la photographie, ça ne te tente pas ? » 

J’avoue qu’au début je pensais que ça resterait un loisir, mais finalement j’en suis là aujourd’hui !

Peux-tu nous raconter tes début en photographie ?

Pour devenir professionnelle je me suis lancée dans des études pour devenir photographe. Je suis partie à 500km de chez moi, quittant amis et famille pour une nouvelle vie; la vie d’étudiante dans un village perdu au milieu de la France. Pourquoi partir si loin? J’ai choisi la voie de l’apprentissage et pour tous ceux qui en ont fait l’expérience, trouver un employeur n’est pas chose facile ! 

Entre les entretiens où l’on m’a clairement dit que je serai là pour faire le café et le ménage, et ceux où l’on m’a dit que je ne ferait jamais de photos en 3 ans, mon choix a été rapide lorsque mon employeur m’a donnée une liste complète de points qui seront abordés lors de mon apprentissage. 
Et s’il fallait tout quitter, tant pis ! Je voulais vraiment devenir photographe. J’ai fait énormément de route, je me suis beaucoup investie dans mes études, entre mon employeur dans le Cher (18), mon école à Rennes (35) et ma famille en Vendée (85), j’en aie mangé du bitume ! Et me voilà 3 ans après enfin me lancer dans ce que j’attends depuis des années, ma propre entreprise.

Qu’est ce que tu aimes dans la photo équestre ? Qu’aimes-tu photographier, quel message vuex-tu transmettre.

Il y’a plusieurs choses que j’aime dans la photo équestre, tout d’abord, j’aime photographier la complicité qui unit le cavalier et son cheval, les caresses, les regards, les petits mots, les bisous, tous ces moments où il n’y a que vous deux l’espace de quelques secondes. En suite les détails : les naseaux, la liste si particulière de votre loulou, ses balzanes, ses sabots, la crinière mouillée après la douche… mais aussi son matériel, file, selle étriers, licol etc…. Je cherche surtout à transmettre l’émotion, faire sentir ce lien spécial qui unit le cavalier et son cheval. Faire rêver les gens par des photos où ils pourront se reconnaître et s’identifier; voire se projeter. 

Que préfères-tu lors de tes séances ?

Je crois que je n’ai pas de préférence, mais si je devais choisir, je dirais que ce sont les moments où le cavalier oublie ma présence, c’est généralement dans ces moments là où je fais les meilleurs photos, les plus authentiques.

Comment définis tu une photo réussie ?

Question compliquée, c’est toujours un peu subjectif. Pour moi, je dirais qu’une photo réussie c’est une photo où l’émotion dont je parle plus haut, est présente, où la lumière sublime le couple cavalier/cheval, où le décor accentue cet effet unique et « magique ». Mais surtout, une photo réussie est avant tout une photo qui plaît à la personne concernée, une photo où elle se reconnaît et qui la touche.

photographe meghan le guilloux
📸 Meghan le Guilloux tous droits réservés - copie interdite sans autorisation -
📸 Meghan le Guilloux tous droits réservés - copie interdite sans autorisation -

 

Mon ressentis lors de la séance.

Meghan s’est faite très discrète. J’ai pu évoluer sans trop me préoccuper de son appareil.  Ma grosse patate s’est très vite habitué à elle également.  

Elle a su capturer les instants précieux, parfois même magiques en conjuguant la beauté du paysage avec les « acteurs » que nous sommes Patate et moi ! 

La séance a duré un peu plus d’une heure trente. Ce qui est tout à fait correct. 

 

📸 Meghan le Guilloux tous droits réservés - copie interdite sans autorisation -

Et le rendu alors ? 

Oui le rendu parlons en ! Je n’ai jamais eu d’aussi belles photos de mon gros loulou ! Et pourtant c’est dire si j’en collectionne depuis que je me suis rompu les ligaments croisés !  Il n’y a pas à dire, l’oeil d’un photographe vaut mieux que celui d’une cavalière éclopée ! Le rendu est féérique, digne des poster de magazine que j’accrochais dans ma chambre étant enfant 🙂 Sauf que là, les modèles c’est ma grosse patate et moi-même ! Je suis entièrement satisfaite de cette expérience.

Le tarif

Cela fait partie des choses qui fâchent… Alors oui bien que l’ont soit dans l’air du numérique et que tout le monde puisse faire des photos à mettre sur Instagram avec un iPhone…. le talent et l’expérience d’un professionnel de la photo ça se paie. 

Compte 319 euros pour un shooting avec ton poney volant. Oui ça pique, mais c’est un tarif que je trouve honnête. Si tu trouves de photographes à 100 euros la séance autant te dire qu’ils font ça quasiment à perte au pro-rata des heures passées à prendre des photos, et les retravailler. Car il ne suffit pas de prendre de jolies photos, il faut également bien les retravailler. Et je peux t’assurer que le post-traitement des photos selon le rendu que tu veux obtenir ça prend du temps ! Les photographes sont des artistes, comme les dessinateurs, les dessins c’est pas gratuit, les photos non plus ! D’autant plus qu’il faut couvrir toutes les charges quand tu te mets en free-lance et c’est donc pas une mince affaire. Meghan sait non seulement capturer les instants, mais elle a un oeil expert pour retravailler les photos et mettre en avant les petits détails qui font que la photo te faire dire « WAHOUUUU » 

En bref

Clairement, je comprends que le tarif peut « freiner » ta démarche. Mais la qualité a un prix, d’autant plus que Meghan est très à l’écoute de tes demandes et ne regarde pas sa montre. Elle est cavalière également ce qui l’aide grandement dans sa prise de contact.

Si le travail de Meghan te plaît n’hésite pas à la contacter, elle se déplace partout en France pour réaliser ses superbes photos. Je peux t’assurer que la rencontre vaut le détour !

Meghan devient donc photographe officielle du blog, et pour fêter son arrivée dans la « Team Horsyklop » elle te propose un petit code promo  « HORSYKLOP » de 15%. Ce qui te fait une belle remise (une idée cadeau à souffler à ceux qui t’aiment !)

Retrouve Meghan sur sa page Instagram  FacebookYoutube et son site (tu pourras voir que son talent ne se limite pas qu’aux photos équestres !)

http://meghanleguilloux.com

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?