Ces petites manies qui font qu’il me ressemble en tous points !

Aujourd’hui je reprend ma plume pour participer à la cavalcades des blogs lancée par Cavali’Erre. Le sujet : « Habitudes et petites manies » m’inspirant grandement je ne pouvais pas le manquer ! Je vais donc vous parler de ces habitudes et petites manies qui font que mon cheval me ressemble en tous points !

C’est une grande gueule ce bourrin !

dans ses yeux

Il est grande gueule… oui Tinka’s aime bien dire ce qu’il pense. A sa manière certes, mais s’il a envie de te dire M….. à la longe il va te le faire comprendre : soit en t’envoyant le postérieur au dessus de la tête, soit en te faisant goûter aux joies du ski nautique sur sable !  S’il secoue la tete en balade : c’est qu’il est content ! (il fait oui de la tête). Par contre si tu lui demandes une cession à la jambe , et qu’il fait « non » de la tête c’est que là tu le saoule grandement !

J’avoue moi quand quelque-chose (ou quelqu’un) me saoule, je ne m’en cache pas. Mais au moins avec moi les choses sont claires : Il n’y a pas de non dit ! 

Radio potin bonjour !

Une vraie comère ! Si je laisse Tinka’s en liberté dans l’écurie, il n’ira pas bien loin, il ira demander à son vieux pote de rando Jupiter si lui aussi il a eu le droit à sa sortie quotidienne au paddock, il ira aussi sentir la longue crinière du chevelu Bronzad et lui demander comment il fait pour avoir une crinière plus grande que lui ! 

Bref, monsieur est une véritable assistante sociale ! Et j’avoue que bien qu’au premier abord je puisse paraître sauvage, quand je connais bien mon petit monde je suis particulièrement attentive à ce que tout aille bien pour mon entourage ! 

Mon cheval, ce boulet !

petites manies

Qu’est-ce qu’il peut être gauche celui là ! Y’a qu’à voir le cachou qu’il s’est mis vendredi dans son boxe ! Et pas plus tard que cet aprem il s’est cogné le chanfrein au poteau du paddock (tout seul en plus ! ). Bref, il trébuche il ne fait pas attention, parce que monsieur est poète et préfère admirer les oiseaux s’envoler ! 

Et je ne le cache pas : c’est tout moi ! La grande éclopée, il m’arrive les pires aventures à ce niveau ! Je ne me loupe JAMAIS !!! Si y a un caillou sur lequel trébucher c’est pour moi ! Je vais te raconter une anecdote : c’était durant l’été de ma sixième année, j’étais en vacances sur le bassin d’Arcachon. En visite à la dune du Pyla, j’étais tellement occupée à admirer les boutiques au pieds de la Dune, que PAAAAF je me suis pris un pin maritime dans la tête qui était 4 fois plus gros que moi (à cette époque j’étais très chétive…).  Le pin maritime n’a aucune rayure à déplorer (mon nez par contre à fortement été amoché).

Il aime amuser la galerie

Mon cheval a bien été éduqué par la palefrenière qui s'occupe de lui en ce moment 😁#palefrenier #propreté #ecurie #hirseinstagram #balai

A post shared by HORSYKLOP 🐴Webzine Equestre🚀 (@horsyklop) on

C’est un rigolo dans l’âme, faire le pitre fait partie de son caractère. Il va s’inventer des obstacles imaginaires en longe. Et si toi tu fais le guignol devant lui il va prendre un malin plaisir à t’imiter ! S’il y a un balai à attraper et secouer dans tous les sens c’est pour lui ! Ou si un nouveau cavalier qu’il ne connaît pas, il va bien s’amuser à le « teste ». Genre tourner autour du montoir d’un air de dire  » je comprends pas je suis bêêêêête  » , ou encore voir des dragons un peu partout dans les coins de la carrière, ou encore il tentera de te bloquer dans son boxe quand tu essaye de lui mettre ta selle !

Ce côté là me ressemble beaucoup, je ne peux pas une passer une journée sans rire. C’est quelque chose de vital pour moi. L’humour, qu’il soit noir, décalé, au second ou premier degré, je le concocte à toutes les sauces !

Il sait aussi être sérieux quand il faut.

Un rigolo oui mais quand il faut s’appliquer il s’applique. Bon j’avoue, si je ne suis pas sérieuse il ne le sera pas non plus. Mais quand je le suis, il se concentre au maximum pour donner le meilleur de lui même. Il s’arrache même s’il le faut pour couvrir la monstrueuse longue que je lui  ai demandé de prendre parce que je lui ai soufflé dans les oreilles : c’est celle là ! (si si je fais ça sur mes GP 115…)

Il est généreux.

C’est un cheval rempli d’amour, il donnerait sa vie s’il le faut. (oui je n’en doute pas ! ). Il reconnaît le bruit de ma voiture quand j’arrive  aux écuries (ou plutôt le virage pris au frein a main pour me garer !). J’adore quand il pose sa tête dans son épaule, qu’il ferme ses yeux pendant que je lui gratte l’auge. Il sait reconnaître les moments où je vais bien et ceux où j’ai besoin de lui comme confident. Quand j’ai besoin de vider ma soupap, il est toujours disposé à me changer les idées.

Généreuse moi ?  Certains pourraient en douter, car avec mon côté grande gueule, on pourrait croire que je ne pense qu’à ma gueule justement ! Et bien en fait non. Je déteste l’injustice, je me dévoue corps et âme pour que justice soit faite. De part mon métier, je pense déjà consacrer beaucoup de temps aux autres. Et si je peux paraître exigeante avec certains, c’est justement une preuve d’attention et de bienveillance !

540 kg de tendresse

 

Celui la sait me montrer qu'il m'aime 😍Bon ok à sa façon ! 🙈🐴 #poneylove #calins #amour #horsetagram

A post shared by HORSYKLOP 🐴Webzine Equestre🚀 (@horsyklop) on

Malgré toutes ces petites manies, mon cheval est un vrai nuage de tendresse. Calin tout plein, attentionné, empli de délicatesse. Il ne prendra jamais une carotte en te les arrachant des doigts, il ira tout doucement du bout des lèvres en te demandant la permission du regard.

Mon côté brutasse étant très « apparent » on ne peux soupçonner mon « nuage de tendresse ». A vrai dire, je le réserve à mon cercle intime. Peu le connaissent, c’est vrai, c’est ma pudeur mon jardin secret  !

En fait, j’ai acheté un cheval, sans connaître toutes ces caractéristiques. Il est moi autant que je suis lui. Nous ne faisons qu’un. Voilà pourquoi il est devenu essentiel à mon équilibre. C’est devenue ma béquille, celui qui m’a permis de me relever, d’avancer et de voguer vers de nouvelles aventures.

Cet article a été écrit avec l’aide de mon Jules qui m’a toujours souligné à quel point mon cheval pouvait me ressembler !😻

 

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresse équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Un Commentaire

  1. C’est tellement ça! Je ne sais pas toujours dans quel sens ça marche, mais je crois aussi que nous ressemblons beaucoup à nos chevaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?