Greener : du fourrage frais toute l’année

Ton poney des prés profite gaiement des verts pâturages. Avril/Mai sont les mois les plus propices au broutage intensif. Mais quand vient la sécheresse de Juillet/Août.. il n’y a plus grand chose à grignoter pour Pompon. Hugues Chalopin est venu à ma rencontre pour me présenter a LA solution pour fournir de l’herbe bien fraîche à ton super poney : le Greener fourrage

 

Hugues Chalopin, le Gentleman farmer qui a une idée de génie !

greener hugues chalopinIl a lancé sa société aux Etats-Unis, en plein coeur de l’Utah, où l’agriculture est une véritable religion. En fondant sa société GreenerGrass, il a répondu à une problématique des américains qui cherchaient un fourrage frais de qualité. Puis progressivement, le vieux continent l’a rappelé, d’abord dans les Pays-Bas, et aujourd’hui en France, entre Saumur et Versailles.

 

 

 

Le greener kesako ?

Le greener, c’est des graines d’orges mais aussi de tournesol ou d’avoine. Que l’on fait germer hors sol. Ce qui fait que TOUT est comestible. J’ai pu goûter une graine germée, des racines jusqu’à la feuille. Et bien même si je ne suis pas grande fanatique de salade, j’ai apprécié son petit goût acidulé et frais qui rafraîchi en bouche.

Cette graine permet d’apporter à ton cheval la verdure dont il a besoin. En plus d’apporter un maximum d’eau elle apporte avec les racines, les grains et l’herbe de nombreux acides aminés. Greener c’est le fourrage hors sol par excellence. Un fourrage ultra-sain, car sans impureté. La graine germée est à l’abri de toute poussière. C’est donc idéal pour les chevaux aux poumons sensibles !

Le produit est vendu par plaque de 5,5kg. Les plaques se partagent facilement. Hugues Chalopin conseille distribuer 1/4 de la plaque le première jour, puis le deuxième jour d’en donner la moitié et enfin le 3ème jour on peut donner la plaque entière une fois que les chevaux ont fait la « transition ».

Le « biscuit » d’orge germé se conserve 6jours. Mais dès qu’il change de couleur, et/ou que des moisissures apparaissent, c’est comme ta salade au fond du frigo : le produit n’est plus consommable !

Pour entretenir la plaque :  on arrose tout simplement et on met à la lumière (pour faire fonctionner la photosynthèse). L’été il est également recommandé de conserver les plaques au frais. A stocker préférence « hors sol » : sur un tréteau, ou comme nous sur un porte manteau « art-déco » ! L’herbe continue de pousser, tu peux aussi la tailler comme un petit jardin miniature !

 

C’est bien beau tout ça mais à qui est destiné le Greener?

Le Greener peut être un complément idéal en période estival quand les pâtures deviennent très (trop) sèches et pauvres en verdure.  Ca vaut aussi pour la période hivernale, où là nos chevaux ont moins l’occasion de pâturer de la belle herbe.

Si ton cheval est convalescent, condamné à rester cloîtrer dans son boxe, le Greener lui apportera une herbe bien fraîche mais cela fera également un super divertissement (si si je vous jure ils jouent avec !! ). Tu peux laisser la plaque sur la porte du boxe (au risque qu’elle tombe très vite) ou la caler dans la mangeoire. 

Si tu as un cheval sensible des poumons, amphysémateux c’est l’idéal. L’herbe une fois mouillée est bien fraîche est les chevaux ayant des difficultés respiratoires se jettent littéralement dessus ! C’était le cas de notre bon vieux Jupiter assez fragile des poumons.

Pour le transport le Greener peut être une bonne solution. Ca peut aider ton cheval à monter dans le van quand il est capricieux, mais également pour les longs trajets. Le greener apportant un maximum d’eau contribue à l’hydratation du cheval pendant le transport.

Ces dernières années, on voit la qualité du foin se dégrader, suite aux fortes sécheresses le foin est pâle, poussiéreux, avec les inondations, il est rempli d’impuretés, de moisissures… Bref certains arrivages laissent un peu à désirer. Le Greener,  étant de qualité constante, peut venir compléter un fourrage pauvre, ou abîmé.

Ce qu’en a pensé ma tribu de Chevaux.

Pour tester cette herbe nos chevaux se sont volontiers prêtés au jeu (pour une fois ! ).

Tinka’s tel un grand gourmand s’est royalement jeté dessus. Il en redemandait dès la première bouchée !  Son vieux compère Jupiter, cheval en « pré-retraite » de 20 ans, ayant un souffle au coeur, et les poumons fragiles, aurait pu tuer pour avoir encore une plaque de Greener ! Bronzad le Lusitanien de 11 ans (rond comme un loukoum, ne jure que par la nourriture) en a fait du chewing gum : il suçait l’herbe à n’en plus pouvoir !!! C’était vraiment très drôle !

Bifirst, notre nouvelle recrue de bientôt 6 ans a fait sa fine bouche ! (il fallait bien une Princesse dans le lot !)  En effet, la jument a boudé le produit le premier jour. Puis à force de voir les mecs se battre pour 3 brins d’orge, elle a daigné y goutter. Et bien après on ne pouvait plus l’arrêter non plus !

En somme, tous nos chevaux ont adoré le produit. Dès qu’ils voyaient la plaque s’approcher ils étaient comme aimantés ! Vraiment stupéfaite comme un morceau d’herbe peut avoir autant de pouvoir ! Et c’est pas faute de faire profiter à nos chevaux de belle pâtures bien herbeuses ! Ils aimaient aussi déchiqueter la plaques, jouer à tirer pour avoir un maximum… bon parfois ils en mettaient un peu trop dans la bouche !

En bref,

cheval grener

J’ai bien accroché avec le produit. Même si pour ma part je ne pense pas en utiliser chaque jour. Mais je pense que pour des concours où le cheval n’a pas accès à l’herbe ça peut être un plus (cf les concours estivaux de Lamotte Beuvron où tu mange plus de sable que de verdure !! ). C’est aussi une bonne récompense de fin de travail. Fini les bonbons industriels, fini la carotte pleine de sucre, on donne de la bonne herbe. Et pour vous dire, je laissait le greener à l’air libre sur une rambarde, quand je rentrais de ma séance mes chevaux me montraient du bout du nez la plaque de Greener !  J’ai même tenté de leur laisser le choix entre un seau de carotte et une plaque de Greener. Et bien, le Greener l’a emporté à l’unanimité !

Pour en savoir plus sur le Greener n’hésitez pas à vous rendre sur leur site, ou sur leur page facebook.

Compte 25 euros par plaque d’orge, la livraison se fait à partir de 4 plaques.  25 euros le carré d’herbe ça a un coût c’est sûr. Mais le produit est bien présenté, soigné et MADE IN FRANCE !!!!

 

 

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresse équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

2 Commentaires

  1. C’est sympa mais c’est tout petit ! 😮

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?