Assurance vétérinaire : comment choisir ?

Je ne t’apprends rien en te disant qu’un cheval ça coûte cher. L’achat n’étant pas l’investissement le plus lourd… et oui … bien que quand on achète une Ferrari, il faut pouvoir payer la révision les pneus etc… et il ne faut pas se le cacher l’entretien d’une Clio te coûtera moins cher. Dans l’article « paperasse équestre » j’abordais le sujet de l’assurance du cheval, plus particulièrement la responsabilité civile que je considère comme indispensable lorsqu’on est propriétaire d’équidé. Mais qu’en est-il de l’assurance vétérinaire ? Je me suis longuement penchée sur la question (3 ans pour tout t’avouer…) à peser le pour le contre, à dire peut être bien que oui, peut être bien que non… Ainsi je vais te conter mon cheminement sur la question tout en comparant quelques assurances qui pouvaient subvenir à mes exigences.

Comment fonctionne une assurance ?

 

En France, tu es obligé d’être assuré pour : ta maison et ta voiture. Il y a donc un contrat qui te permet de « sauvegarder » tes biens en cas de dégradation : si tu est trop rêveur pour voir que la voiture juste devant toi s’est arrêtée et que toi tu tarde à freiner : PAF ! C’est l’accident, et ton assurance paiera les dommages (en échange d’une franchise et d’un malus pour ta Pomme…)

 Pour avoir cette « garantie » tu verse une cotisation (tous les mois/ les trimestres/ ou tous les ans). Ce qui permet dans une moindre mesure de pouvoir faire appel à l’assureur en cas de frais élevés liés à un sinistre.

L’assurance te permet ainsi de faire face à un imprévu, à l’image de ma mutuelle qui a su faire face à l’imprévu de mon genou blagueur… j’étais bien contente d’avoir souscrit à une mutuelle quand j’ai vu les dépassements d’honoraires auxquels je devais faire face !

 

Une assurance pour Pompon ?

Donc une fois acheté, ton ami à sabots a besoin de : manger dormir (une bonne pension), de se chausser (une bonne ferrure ou un bon pareur), de se vacciner/vermifuger etc… bref ce n’est pas un vélo. Ca ne dort pas dans un garage sans vider ton compte en banque chaque mois !

Mais il faut aussi et surtout parer l’éventualité que Pompon d’amour se blesse… Il y a les chevaux doués pour se faire un bobo quotidiennement. Ceux là on les surnomme vite les « bêtes à misères » et pourtant on les aime !! Mais ça devient un vrai budget. Mais quoi faire quand la blessure devient très grave ? Sauras tu sortir le prix d’une Clio pour payer la chirurgie qui sauvegardera ton poney qui a un peu trop abusé de la belle paille ? Jusqu’à présent je n’étais pas « pro assurance ». Je préférais mettre un peu de sous de côté #vivelePEL, mais clairement, si moi même il m’arrive quelque chose de grave et qu’en même temps Pompon aussi se retourner le bide ? Avec mon accident au genou qui m’a couté déjà une blinde comme on dit…Et là clairement si Poney volant décide de se faire une petite torsion… je ne sais trop quoi faire, et en même temps… j’ai besoin de lui pour garder le moral.

Soit ! J’ai profité des mes longues heures pour chercher LA bonne assurance, qui concilierait mon compte en banque et ma conscience.

 

C’est là que le parcours du combattant commence.

Tu as autant d’assurance que de jours dans l’année (non j’exagère à peine ! ). Une assurance « lamba » telle qu’Aviva ou Axa peut te tailler sur mesure une assurance pour la santé de Pompon. Mais je doute que cela soit très avantageux car ce n’est pas leur priorité de marché. Et je préfère parler « cheval » a quelqu’un qui sait ce que c’est (enfin au moins un soupçon !)

J’ai donc fait le tour des sites internet d’assurance, ça peut paraître « superficiel » mais je me suis plus attardé sur les assurances qui avaient un site lisible. Oui je n’allais pas téléphoner aux 40 assurances, vraiment il me fallait trouver un maximum d’infos juste en lisant le site. Dès que je voyais que les conditions devenaient « obscures » je passais mon chemin.

C’est ainsi qu’une fois la forêt dégrossie, je me suis attardée sur 3 d’entres-elles : 

  • Cavalassur (la plus connue)
  • Equitanet (réputée peu chère)
  • Cheval Assur (recommandée par une amie quand j’ai fait le tour des popotes en leur demandant « T’as assuré ton poney ? )

Déjà que choisir comme assurance, car en fonction des options ( et des besoins) le tarif et les conditions varient (logique ! )

Pour ma part je voulais une assurance blindée ! 
  • Une assurance mortalité qui garantie la valeur de mon cheval en cas de décès accidentel ou suite à une chirurgie.
  • Qui couvre les chirurgies 
  • Qui couvre également les lésions type : entorse, tendinites à 100% (dans l’idéal)
  • Et en bonus une couverture sur les maladies : leptospirose, piroplasmose, etc…
  • Dernier point important : je souhait une assurance qui puisse couvrir mon cheval le plus longtemps possible : l’assurer jusqu’à 18 ans je trouve ça léger…
Je ne prends pas de garantie invalidité. Pourquoi ? Car d’une part toute les assurances demandent des radios (à 50 euros le cliché ça fait réfléchir quand il en faut au moins 8 pour avoir une dossier complet…). Ca fait un coup énorme initialement, et en plus ça ajoute un coût supplémentaire a l’assurance, ce qui clairement EXPLOSE mon budget ! 
 
 

 

Cavalassur 

C’est la plus connue la plus attrayante et donc la plus « rassurante« .
Le site est très bien fait. Vraiment tu peux trouver TOUTES les infos dont tu as besoin. Ce que j’aime bien c’est que tu peux faire un devis en ligne (j’ai du en faire 70 différents ! ). Le coût mensuel varie en fonction des options et de la valeur de ton poney.
Attention : si tu déclare ton poney pour une somme de 2 500 euros le montant des remboursement annuels ne pourra pas dépasser cette valeur (même si c’est marqués qu’en cas de chirurgie tu es remboursé jusqu’à 5 000.) C’est là qu’il faut déjà bien lire les « petites lignes »….
Donc en gros tu assures ton cheval pour au minimum 5 000/6 000 euros histoire d’être peinard. Ca fait déjà une sacré mensualité.
 

Ma simulation

J’ai demandé un devis pour mon cheval Tinka’s âgé de 11 ans, pour une valeur de 10 000 euros (en vrai dans mon coeur il  en vaut 150 000 000 000 000 000 000 000 euros, (si tu arrives à écrire ce nombre en lettres je t’admire !) mais clairement l’assurance n’aurait pas été disposée à l’assurer autant !). 

Pour une assurance vétérinaire mortalité incluse

Voici donc ce que l’on me propose : 

 

Allez ça y’est je te sens perdu ! Quelles sont les différence entre toutes les formules !! J’ai pour toi LE document qui compare chaque formule !

Ce tableau a le mérite d’être très clair. Mais ça n’a pas apaisé mon questionnement. J’aurai voulu que TOUT soit pris en charge 100%, la formule confort + est celle qui me proposait le meilleur compromis mais clairement pour 61 euros par mois c’était déjà « hors budget ».  N’oublions pas que pour chaque sinistre (lorsque tu déclare un bobos de Pompon à ton assureur) il y a une franchise de 150 euros qui ne sont pas remboursés. Donc c’est vraiment à prévoir pour les GROS soucis bien couteux. 

J’ai donc quitté le site de Cavalassur en me disant que je pouvais peut être trouver « moins cher » pour au moins autant de garanties.

Vint le tour d’Equitanet

Alors je t’ai dit que j’étais resté sur les sites les plus lisibles pour choisir mon assurance. Bon Equitanet en a fait exception ! J’ai vraiment eu du mal à générer un devis sans responsabilité civile incluse (peut etre une incompatibilité avec mon MAC ? ) mais j’ai directement appelé l’assurance et j’ai eu des gens forts sympathiques qui m’ont tout fait en direct et j’ai tout reçu dans ma boite mail.

Les formules d’Equitanet

Cette assurance propose 3 niveaux de couverture 
 

La formule N°1 est pour les petits budgets : 37 euros par mois pour un cheval d’une valeur de 9500 euros (oui si tu assures ton cheval à 10 000 euros tu dois fournir un certificat vétérinaire… inférieur à ce prix tu n’as pas besoin de faire venir ton véto … une économie de plus ! ). Elle fait réfléchir car elle couvre en priorité les GROS soucis avec toujours une franchise de 150 euros

Tu as également la  formule N°2  est un peu plus étoffée  notamment pour les coliques hors chirurgies, ainsi que les blessures type Tendinites et entorses prises en charges à 50%.

Concernant la formule N°3 c’est la N°2 + la prise en charge de maladies hors chirurgies. Dans le cas de cette formule un certificat vétérinaire est nécessaires AVEC RADIOS ! (là la facture commence à s’élever.)

Attention : si tu prends l’option de NE PAS FAIRE de certificat vétérinaire un délai de carence s’applique :  8 jours pour une blessures et 30 jours en cas de maladie.

J’ai bien failli me laisser tenter par la formule N°2 : je m’y retrouvais pour moins de 50 euros par mois. Pour de bonnes garanties, avec un plafond meilleur que Cavalassur. Bon les maladies et coliques hors chirurgies ne sont toujours pas prises en charge à 100% mais c’était déjà pas mal vu le budget annoncé.

Vraiment Equitanet m’avait épaté niveau devis. C’était très correct ,et j’ai eu toutes les réponses à mes questions: ferrures orthopédiques  prises en charge en cas de prescription vétérinaire, IRM également bref…. Je me suis lancée par acquis de conscience à la découverte d’une 3ème assurance pour faire marcher la concurrence comme on dit ! 

 

Et Cheval Assur alors ?

Déjà sur le site on se sent bien. Tout est fluide, et j’ai du simuler par loin de 137 devis en 2h chrono ! ( c’est bon leur serveurs tiennent le coup ! ). J’accroche beaucoup.
En gros tu as le choix dans plusieurs formules avec Cheval-Assur.
 
 

 

Tu as la formule de base : la standard. Qui propose (avec rachat de franchise en cas de mortalité:  je te conseille de cocher cette option ! ) qui te coutera 37 euros par mois.  Cette formule ne prend pas en charge les maladies et tendinites. Juste les gros bobos. 

La formule Vétérinaire complet : à 48 euros par mois (toujours avec rachat de franchise)  couvre les maladies et blessures types tendinites/entorses.

La formule optimum a de meilleurs plafonds en ce qui concerne les examens types IRM ou pension d’équidé lorsqu’il est hospitalisé (ce dernier point m’a séduite car les autres assurance ne proposaient pas ce type de remboursement! )

Le plafond de la formule standard et complet est de 3000 euros par sinistre et 4 000 par an. Oui, ça peut paraître inférieur aux autres assureurs, mais en somme pour un cas. de chirurgie de colique ce plafond passe à 5 000 par sinistre et 6 000 euros par an : on s’y retrouve donc.

Le seul « hic » de cette assurance, c’est qu’il y a un minimum de franchise de 150 euros mais variable en pourcentage au delà de 1500 euros par sinistre. Ils prennent donc 10% de franchise en cas d’accident  : donc 2 000 euros de frais véto = 200 euros de franchise et 20% en cas de maladie.

 

Comparatif des 3 assurances en BREF !

Cavalassur

Formule Confort Plus

Tarif : 61 euros/ mois (pour un cheval d’une valeur de 10 000 euros)

Franchise 150 euros par sinistre

 

Prise en charge :

  • 100% Chirurgie/Accident 
  • 100% coliques hors chirurgie + fourbures.
  • 70%  pour les autres maladies

Plafond annuel :

 3 000 euros  (porté à 5000 en cas de chirurgie de colique)

Plafond tendinite : 1500 euros

Maladies non opérées limité à 700 euros

Certificat vétérinaire obligatoire

 

Cette assurance est effective jusqu’aux 18 ans du cheval

Equitanet

Formule Numéro 2 :

Tarif : 48 euros par mois (pour un cheval d’une valeur de 9 500)

Franchise 150 euros par sinistre

 

 

Prise en charge :

  • 100% Chirurgie/ Accident 
  • 70% en cas de colique hors chirurgie
  • 50% en cas de claquage, tendinite, ostéite.
  • Maladie non prise en charge.

Plafond annuel :

  • Frais vétérinaire accident/chirurgie : 3 500
  • 5 000 euros en cas de chirurgie de colique
  • 3500 euros en cas de colique hors chirurgie
  • 3500 euros par an en cas de tendinite/claquage/ostéite

Certificat vétérinaire obligatoire pour assurer un cheval d’une valeur supérieur à 10 000 euros

Cette assurance est effective jusqu’aux 21 ans du cheval 

 

Cheval Assur

Formule Complet

Tarif : 48 euros par mois (pour un cheval d’une valeur de 10 000 euros)

Franchise proportionnelle (avec un minimum de 150 euros)

  • 10% en cas d’accident ou frais chirurgicaux
  • 20% en cas de maladie

Prise en charge : 

  • 100% Chirurgie accident
  • 100% Maladies

Plafond annuel:

  • 3000 euros : frais vétérinaires accident chirurgie
  • 5000 euros : chirurgie de colique
Certificat Vétérinaire obligatoire
 

Cette assurance est effective jusqu’aux 23 ans du cheval

Au final ?

Clairement je me suis loooooongtemps questionnée : j’ai du mettre un mois à peser le pour et le contre de chacune des assurances et à voir si j’en avait vraiment l’utilité. Chaque assurance a ses avantage et ses inconvénients, difficile de trouver celle qui rentre dans TOUS mes critères.

 Alors, oui c’est une rente mais clairement : 500 euros par an x 10 ans de couverture = 5000 euros soit le remboursement d’une chirurgie de colique. Peut être que je ne m’en servirai jamais (et d’un côté je me le souhaite) mais si je m’en sers ne serai-ce qu’un petit peu, je reste « gagnante ». D’autre part, ça me permet de me dire « si jamais ça tourne mal, et que Pompon ne se réveille pas (ou mal…) je récupère une « mise » de la valeur de mon Poney. (même si je ne me le souhaite pas non plus !!!! )

J’ai choisi Cheval-Assur. 

J’ai donc préféré cette assurance parce que : 
  • Elle couvre le large panel d’événements contre lesquels je veux être armées
  • Elle rentre dans mon budget.
  • L’histoire de la franchise proportionnelle : c’est un moindre mal. Car il se peut que je n’y ai jamais recours (je me le souhaite) mais en cas d’accident pendant lequel mon poney volant y passerai, j’ai toujours la garantie mortalité qui fonctionne.
  • La durée de couverture garantie : mon cheval a le temps de se faire de vieux os !
  • Ce qui a fini de me décider : le parrainage ! Il y a une option pour parrainer et être parrainé. En gros : le parrain gagne un mois de réduction et le nouvel adhérent également (donc si tu te laisses tenter par cette assurance n’hésite pas à me contacter pour que je te parraine !) . 

Le choix en la matière n’est vraiment pas aisé, je te l’accorde. J’espère que ce long article saura éclairé ta lanterne. Si toi tu as également souscrit à une assurance tu peux partager ton expérience en commentaire ! 

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresses équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Un Commentaire

  1. Retour PingLa paperasse équestre : parlons peu parlons bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?