My Horsecom la communauté de la 5ème aide naturelle en équitation.

Le 31 janvier, avait lieu la conférence Horsecom à Deauville. Mon emploi du temps ne me permettant pas de m’y rendre (comprends bien que prof n’est pas un métier qui comporte QUE des avantages ! ), j’ai suivi la conférence via les réseaux sociaux !  Et comme cette conférence m’a tout autant régalée, j’ai donc choisi de t’en parler (certes 2 mois après la bataille… mais il fallait quand même que je t’en touche deux mots ! )

Horsecom :  une communauté de cavaliers avant tout.

Tu l’auras compris. Horsecom ce n’est pas seulement des écouteurs dans les oreilles de ton poney volant. La start-up innovante a vraiment un désire de mettre en place la première communauté de cavaliers et de cavalières dédiée au bien être du cheval et du cavalier.

De nouveaux services : My Horsecom

My HorseCom est destinée aux cavaliers qui souhaitent davantage interagir entre eux et avec la marque. Horsecom est très soucieux de ce besoin d’échanger autour de son produit. Horsecom souhaite entretenir cette proximité avec ses clients, et leur chevaux.

Au travers de My Horsecom, la jeune société normande envisage d’animer plus quotidiennement la communauté qui ne cesse de grandir depuis 2015.  Les échanges via leur page Facebook ne suffisent pas. Horsecom veut créer une sorte de « cocon » de cavaliers. Toutes les semaines ils solliciteront les cavaliers (quelques soient leurs niveaux) pour remonter leurs idées.

Quels tutos aimeriez-vous avoir ? Quel type de séance requiert une playlist particulière que nous porurions vous fournir ? Quelles difficultés rencontrez vous dans l’utilisation de votre Horsecom ?

my horsecom

Parce que Horsecom n’est pas qu’une société; c’est une famille de cavaliers.

En somme, la société veut garder un contact constant avec sa clientèle. Et ça c’est vraiment top. Tu n’as pas dépensé une somme mirobolante dans un produit pour lequel la marque t’abandonne une fois l’achat fait. Horsecom c’est une petite famille. Ils sont très soucieux de l’usage que chacun fait du Horsecom. Car n’oublions pas que cette expérience n’aurait jamais eu lieu sans la problématique de Marine et sa jument Roquepine. La marque est née d’une série de questionnement d’une cavalière pour régler un soucis avec sa jument. Horsecom veut rester proche de cette valeur là.

Ainsi la marque souhaite créer davantage de rencontres et d’interactions. Que cela soit entre leur équipe et leurs cavaliers, qu’ils soient pros ou amateurs. (Personnellement, je vote pour apéro avec Kévin Staut pour lui parler de l’équilibre de ma grosse patate pendant les barrages ! ). Car sachez qu’il est fort probable que vous vous posiez les mêmes questions que d’autres cavaliers (même des pros ! ) et ainsi les réponses peuvent également être trouvées en communs. Pour cela Horsecom va intensifier les invitations et MeetUp pour regrouper un maximum d’utilisateur de leur technologie.

La société reçoit de nombreux messages d’utilisateurs qui partagent leurs expériences avec le Horsecom ( moi la première en disant que le horsecom faisait « sécher plus vite mon cheval » après chaque séance ! ). En créant une communauté Horsecom permettra de générer plus d’interaction entre leurs cavaliers, et ainsi le partage d’expérience profitera à tous. Les pros tel que Camille Judet-Cheret se prêteront au jeu du partage d’epxérience.

Une messagerie instantanée au coeur de la communauté My Horsecom

L’application Horsecom sera bientôt dotée d’une messagerie instantanée, afin que les cavaliers puissent directement interagir. Les cavaliers pourront ainsi faire des recherches par région, par discipline, par niveau, pour trouver d’autres cavaliers avec qui discuter.

Bref, My Horsecom, c’est vraiment une nouvelle équitation par la musique. Cette méthode douce doit émaner de la communauté. Horsecom tient à ne pas imposer sa vision à sa clientèle. Ils mettent alors à disposition de leurs cavaliers les outils pour leur donner le pouvoir de changer leur équitation. Pour Horsecom le partage est l’essence même qui enrichira la pratique de chacun et fera de la musique une véritable 5ème aide naturelle, via la puissance de la communauté qui partagera cette vision commune.

Des évènements inédits.

Ainsi, prépare toi à vivre des évènements inédits organisés pour la communauté My Horsecom. Surveille donc ta boîte mail ! Il se pourrait que tu parle prochainement de ton dernier Grand Prix à Kevin Staut un mojito à la main !

Horsecom pour les coach

Les coachs ne seront pas en reste dans cette communauté. Ils vont être sollicités pour améliorer l’utilisation du Horsecom.

Nous sommes désormais dans le monde de l’équitation augmentée, grâce à la musique comme 5ème aide naturelle, mais intégrant l’usage des aides articielles (les technologies). Horsecom est dans la recherche de la performance mais toujours dans le bien être de nos chevaux.

Horsecom ne compte pas en rester là !

 

Tu l’auras compris, Horsecom ne compte pas s’arrêter à de simples écouteurs et une oreillette sur un casque. Le concept va plus loin. Je suis la première à rencontrer ce besoin de partager mon expérience (sinon pourquoi aurais-je lancé mon blog ?). Etant cavalière fraîchement débarquée dans une nouvelle région où je connais peu de cavaliers avec qui partager mes aventures et mes questionnements, j’avoue que la toile est devenue l’une de mes principales ressources d’informations. J’aime partager mon expérience, et si, au sein de la communauté My Horsecom, je peux échanger mes questionnements, mes idées, mes astuces j’en serai d’autant plus ravie. La société reste dans le concret en proposant régulièrement des MeetUp qui vont nous faire sortir de derrière nos écrans. Bref, ce n’est que le début d’une nouvelle aventure !

 

A propos Clémence

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresse équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?