{Cavalcade des Blogs} : astuce hivernale

Cet article se prête au jeu de la cavalcade des blogs , Gaëlle du blog Cheval facile a lancé le thème suivant:  »  un truc ou astuce découvert par nous même, ou transmit par quelqu’un, à partager ». J‘ai donc relevé le défi en partageant une de mes astuces du moment ! Voici mon astuce hivernale

cavalcade astuce hivernale

Il a tardé à venir, mais il commence à pointer le bout de son nez ! L’hiver arrive !

Mon astuce Hivernale

Voici une astuce que j’ai découverte par moi-même (peut-être ne suis-je pas la seule à y avoir pensée, mais au milieu des champs gelés je me suis dit que ce serai une bonne idée à partager ! )

IMG_2011

Partir en balade avec un cheval tondu et -4°C de température ambiante,c’était la question dilemme pour moi cet hiver : couvre-rein or not couvre rein?

 

Le couvre-rein sert, comme son nom l’indique, à couvrir les reins de nos bêtes à poils. En général c’est pour éviter le choc thermique. Je l’utilise à la détente et, une fois que mon cheval est chaud je le retire. Ne pas le retirer aurait aucun intérêt. On risquerait de mener le cheval à un coup de sang (car il a trop chaud), ou de le faire suer plus que de raison et de mouiller tapis et couvre-rein.

A la fin de la séance je réccupère le couvre-rein pour éviter que mon cheval ne prenne froid (comme nous après une séance de sport, on ne sort pas en t-shirt tout transpirant.)

astuce hivernale

Cependant, en balade, comment faire ? Je n’ai pas envie que mon cheval explose au bout de 300m de balade parce que le froid lui pique les cuisse : là aussi on risque le coup de sang. Mais lui laisser le couvre-rein du début à la fin durant un balade de 1 à 2h (et parfois 3h) ce n’est pas bien raisonnable non plus car il ne pourra pas réguler sa température quand il aura trop chaud. J’ai pensé l’accrocher dans un arbre dans la forêt, mais je doute que ça plaise au chasseur, et puis sait-on jamais si une biche décide de me le chiper ? D’autant plus que cela m’oblige à passer par le susnommé arbre pour réccupérer mon couvre-rein en fin de sortie.
Et bien, j’ai mis en place un dispositif pour utiliser mon couvre-rein sans que cela ne crée de tort à mon cheval.

J’utilise un couvre-rein polaire qui a particularité d’avoir perdu sa courroie de queue.(et vous verrez c’est très important comme détail ! )

En début de balade, je l’utilise comme en carrière en mode « normal ». Une fois que mon cheval est chaud, je retourne le couvre-rein sous mes fesses (en plus ça tient chaud à mon derrière ! ). D’où l’intérêt de ne pas avoir de courroie de queue ! car sinon voilà la galère pour recouvrir la selle sans descendre en balade(surtout que mon cheval n’est pas très coopératif dès qu’il sagit de lever sa queue ! ). On pourrait penser que le couvre-rein bouge, mais que cela soit au pas, au trot, au galop pas de soucis ! Il y a aussi une variante : faire un noeud autour de la taille pour accrocher le couvre rein. Niveau sécurité c’est pas génial si vous avez un cheval remuant (mais en ne faisant qu’un noeud ça se défait rapidement en cas de chute. (et puis quand il fait froid on a les reins et les cuisses recouverts !)

IMG_2037

Ayant une selle monoquartier je cale le couvre-rein entre la selle et le tapis pour ne pas que ça bouge de trop en balade (ordinairement je cale le couvre-rein dans les étrivières, en carrière quand je peux le retirer.) Le fait que le couvre-rein soit en polaire, me permet de ne pas rayer ma selle quand je le recouvre. En effet, si on a affaire à un couvre-rein imperméable j’aurai peur de « rayer » (même superficiellement) ma belle selle !

IMG_2035

En fin de balade je peux remettre le couvre-rein pour éviter que mon cheval prenne un coup de froid.Et hop ! Comme si de rien n’était ! Bon hier j’ai failli tombé en remettant le couvre-rein parce que mon satané cheval a décidé de baisser la tête au moment où je me penchait pour sortir le couvre-rein de mes fesses !

 

Et si ce n’est pas assez clair; voici une vidéo (notez le comportement très « chameau » de mon cheval)

 

Je trouve cette astuce vraiment pratique, parce que mon cheval étant tondu de près je n’aime pas trop le laisser « s’échauffer » dans le froid. Et puis une fois qu’il a bien chaud, quand on rentre au pas aux écuries, qu’il ne perde pas trop vite sa chaleur. Car c’est dans ces instants qu’il risque d’attraper froid !

Voilà j’espère vous avoir confier une super innovation ! Tenez moi au courant si vous testez mon astuce et si vous y voyez quelques évolutions (sait-on jamais si j’envisage de déposer un brevet !)

Pour retrouver l’historique des cavalcades c’est >>>ici<<<<

Logo-Cavalcade-294x300

A propos Horsyklop

Clémence est la rédactrice d'Horsyklop. Cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle enchaîne les maladresse équestres (dont la plus risquée fut une coupure à la tondeuse ! ). Elle vous confie ici certaines de ses aventures; mais aussi des tests de différents produits. Elle prône pour le 100% Naturel, et adore le MADE IN FRANCE (oui nous avons un beau pays ! )

2 Commentaires

  1. Merci de ta participation que je valide, et du partage de ton astuce.
    au plaisir
    Gaëlle

  2. aha le comportement chameau montre que c’est possible en toute circonstance xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?